CADET Louis, Fernand

Par Michèle Rault

Né le 20 janvier 1913 à Apt (Vaucluse), mort le 13 octobre 1987 à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; mécanicien ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Fils d’un tapissier, adopté par la Nation, Louis Cadet, mécanicien demeurant à Chambéry (Savoie), secrétaire du rayon Annecy-Aix-Chambéry du Parti communiste, accomplissait une période de réserve à Modane (Savoie) en avril 1934 ; il fut annoncé comme orateur le 28 avril à une réunion qu’organisait le Parti communiste dans cette ville mais il n’y participa pas, la réunion étant interdite.

Le 1er octobre 1936, Louis Cadet se porta volontaire en Espagne républicaine. Il fut affecté à la IIe Brigade, bataillon Dumont. Il fit le front de Madrid et fut nommé lieutenant en novembre 1936. Il commandait la 3e compagnie de voltigeurs. En mars 1937, il fut versé dans la 13e Brigade internationale (Dombrowski) bataillon "Henri Vuillemin". Il était adjoint au chef de bataillon à Brunete. Il fut rapatrié en France en août 1937. Deux de ses frères combattaient dans les rangs des anarchistes sur les fronts de Huesca.

Louis Cadet vint habiter Ivry-sur-Seine où il se maria en 1939 avec Marcelle Faure, téléphoniste. Il était membre de la section locale de l’AVER (Association des volontaires en Espagne républicaine).

Mobilisé dès septembre 1939, en mai 1940 il participait à des manœuvres dans le Nord, puis à la construction de fortifications. L’unité à laquelle il appartenait a été encerclée, il fut blessé à Haubourdin (Nord), le régiment se rendit aux allemands. Blessé en juin il fut hospitalisé un mois. Prisonnier de guerre enfermé à la caserne Saint-Sauveur, début novembre 1940 il était envoyé au stalag XI A où s’effectuait un triage. Envoyé à Magdebourg, il travailla dans une usine. Les prisonniers étaient hébergés sur place.

Après la capitulation sans condition de l’Allemagne, il regagna Ivry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73727, notice CADET Louis, Fernand par Michèle Rault, version mise en ligne le 31 août 2009, dernière modification le 22 novembre 2021.

Par Michèle Rault

SOURCES : Arch. Nat. F7/13134, année 1934. Arch. AVER. — Arch. com. Ivry-sur-Seine. — Archives du Komintern, dossiers Brigades internationales, RGASPI. — Notes de Daniel Grason.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément