CAILLE Paul [CAILLE Georges, Paul]

Par Michèle Rault

Né le 29 juin 1872 à Paris (XIIIe arr.), mort le 9 juin 1922 à Paris (XVe arr.) ; graveur sur bois, chromiste, photograveur ; militant socialiste puis communiste d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Fils de François Caille, orfèvre, Paul Caille, graveur sur bois, chromiste puis photograveur, militait avec son frère Eugène Caille au Parti socialiste SFIO à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) avant le congrès de Tours (1920). Lorsque la section socialiste, en novembre 1920, dut choisir entre l’adhésion à la IIIe Internationale et la reconstruction de l’Internationale, 103 voix se prononcèrent pour la motion Cachin-Frossard et 22 pour la motion Longuet. À Ivry-sur-Seine, la scission se fit autour des deux frères : Paul Caille qui devint au lendemain le premier secrétaire de la section communiste et Eugène Caille, ancien secrétaire de la section socialiste qui allait être membre suppléant de la CAP du Parti socialiste.

La section qui avait voté pour l’adhésion à la IIIe Internationale prit le nom de « section socialiste-communiste » et fonda, grâce à l’impulsion de Paul Caille et à ses talents de compositeur et de musicien, le Studio Germinal, regroupant des amateurs, comédiens et chanteurs, qui se produisaient à l’occasion de manifestations politiques locales ou environnantes (l’Humanité du 21 janvier 1921).

Paul Caille conserva la direction de la section communiste jusqu’à sa mort en 1922. Gaston Richard lui succéda.

Paul Caille s’était marié le 23 juillet 1901 à Ivry avec Marie Dorey.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73730, notice CAILLE Paul [CAILLE Georges, Paul] par Michèle Rault, version mise en ligne le 31 août 2009, dernière modification le 6 octobre 2009.

Par Michèle Rault

SOURCES : Bernard Chambaz, L’implantation du Parti communiste français à Ivry pendant l’entre-deux-guerres, mémoire de maîtrise, Paris I, 1971, p. 100. — Le Congrès de Tours, Édition critique réalisée par Jean Charles, Jacques Girault, Jean-Louis Robert, Danielle Tartakowsky, Claude Willard, Éd. sociales, 1980. — Nathalie Viet-Depaule, Du côté d’Ivry-sur-Seine. Des conseillers municipaux aux habitants de 1870 à 1939, CEMS, 1984. — Arch. Com. Ivry-sur-Seine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément