MARTIN Léon, Marie, Joseph

Par Claude Pennetier

Né le 28 mai 1907 aux Essarts (Eure) ; employé à la TCRP ; militant communiste ; conseiller municipal de Fresnes (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un cantonnier et d’une mère sans profession, Léon Martin, employé à la Société des transports en commun de la région parisienne (STCRP), fut élu conseiller municipal communiste de Fresnes le 4 juillet 1937 sur la liste que conduisait Maurice Catinat, 9e sur 23. Le conseil de préfecture le déchut de son mandat le 9 février 1940.

Mobilisé au 24e escadron du train, Léon Martin avait quitté Fresnes sans laisser d’adresse et la préfecture ne put pas lui remettre son avis de décheance de son mandat électoral. Rejoint à son régiment il déclara le 28 avril 1940 : "je déclare ne plus m’intéresser à la politique", ce qui en raison du lieu et du moment ne peut pas être entendu comme une prise de distance. Il fit partie, à la Libération, du conseil municipal provisoire (arrêté du 15 novembre 1944).

Il s’était marié en novembre 1929 à Senonches (Eure-et-Loir) avec Marguerite Duroux, sans profession. Le couple avait un fils né en 1930 à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73812, notice MARTIN Léon, Marie, Joseph par Claude Pennetier, version mise en ligne le 7 septembre 2009, dernière modification le 7 septembre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3, versements 10451/76/1 et 10441/64/2. — Arch. Com. Fresnes. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément