DOISELET Gaston, Arthur, Prosper

Par Claude Pennetier

Né le 11 janvier 1893 à Paris (XIVe arr.), mort le 21 décembre 1958 à Malakoff (Seine, Hauts-de-Seine) ; charron ; militant communiste et conseiller municipal de Malakoff ; interné.

Gaston Doiselet fut élu conseiller municipal communiste de Malakoff (Seine) le 12 mai 1935, sur la liste dirigée par Léon Piginnier.
La préfecture de la Seine le déchut de son mandat le 29 février 1940. Il fut arrêté le 6 novembre 1940 pour distribution et affichage de propagande communiste, puis interné à la Santé, condamné à dix mois de prison par la XIIe chambre correctionnelle de Paris puis interné administrativement à Aincourt (Val-d’Oise) le 26 décembre 1940, puis à Voves (Eure-et-Loir) le 5 janvier 1942. Sa femme connut la déportation à Ravensbrück, ainsi qu’une de ses filles, Paulette.

Il fit partie du Comité local de Libération de Malakoff et fut élu conseiller municipal le 13 mai 1945.

Un Gaston Doiselet (sans doute lui) figurait au comité fédéral de la Seine en 1953.

Marié à Malakoff le 23 novembre 1918, père de deux filles, veuf, il se remaria et 30 août 1927 avec une couturière-confectionneuse et eut deux fils, dont Gaston, Marcel Doiselet, qui fut conseiller municipal d’Arcueil et Daniel Doiselet, délégué CGT chez Renault et militant communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73842, notice DOISELET Gaston, Arthur, Prosper par Claude Pennetier, version mise en ligne le 13 septembre 2009, dernière modification le 27 avril 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; Versement 10 451/76/1. — Arch. Tasca, Institut Feltrinelli de Milan, notes sur les menées communistes 12 novembre 1940 (communiqué par D. Peschanski). — Notre Malakoff, 1925-1975, Malakoff, 1975. — État civil de Paris XIVe arr.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément