MIGNON Joseph

Par Nadia Ténine-Michel

Né le 22 avril 1894 à Lanvéoc (Finistère), mort le 21 août 1954 à Noiseau (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) ; chaudronnier à Valenton ; militant communiste ; conseiller municipal de Noiseau (1937-1940).

Natif de la presqu’île de Crozon, Joseph Mignon s’engagea volontairement dans l’armée pour trois ans en 1912, il fit toute la guerre soit sept ans de régiment. Il se maria en juin 1924 à Paris (XIe arr.), il n’eut pas enfant.

Joseph Mignon fut l’un des premiers militants communistes de Noiseau où, en 1937, il devint conseiller municipal, élu lors d’une élection complémentaire.
Suspendu en septembre 1939 lors de l’interdiction du Parti communiste, il fut déchu en 1940. Il travaillait en 1942 comme chaudronnier chez Alkan à Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne), une entreprise d’équipement aéronautique.
Arrêté, il fut interné au camp de Pithiviers en septembre 1942 et libéré en décembre suivant, les occupants ayant demandé qu’il fût ramené chez Alkan, dont la production appartenait à l’armement.
Il mourut dans sa commune le 21 août 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73868, notice MIGNON Joseph par Nadia Ténine-Michel, version mise en ligne le 9 septembre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Nadia Ténine-Michel

SOURCES : Arch. Seine-et-Oise, 1 W 140, 221. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément