PÉPIN Marc, Henri, Yvon

Par Michèle Rault

Né le 7 décembre 1922 à Montescourt-Lizerolles (Aisne) ; chauffeur ; militant communiste d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; résistant.

Fils d’un gérant de commerce qui devint manœuvre puis cordonnier, Marc Pépin, dernier d’une famille de trois enfants, habitait Ivry-sur-Seine dans les HBM de la route stratégique. En 1941, il fut à l’origine, avec Jean Le Galleu*, de la reconstitution d’une cellule clandestine du Parti communiste. Selon un rapport de police, cette cellule se réunissait sur les glacis du Fort. Jean Pépin donnait à ces adhérents des instructions et des tracts qui étaient distribués. Le 3 septembre 1941, avec son père et son frère, Jean Pépin, il quitta la région parisienne et trouva refuge pendant quarante-huit heures à Chevry-Cossigny (Seine-et-Marne) avant de franchir la ligne de démarcation. Il rejoignit alors le maquis.

Mobilisé le 1er avril 1943, il fut démobilisé le 9 octobre 1945. Il reçut la Croix de guerre avec palme, la Croix de guerre avec étoile de bronze, la Croix de guerre avec étoile de vermeille.

Marié à Saint-Bonnet (Hautes-Alpes) le 12 décembre 1945, Marc Pépin fut employé comme chauffeur d’automobiles par la ville d’Ivry en 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73987, notice PÉPIN Marc, Henri, Yvon par Michèle Rault, version mise en ligne le 12 septembre 2009, dernière modification le 12 septembre 2009.

Par Michèle Rault

SOURCE : Arch. Com. d’Ivry-sur-Seine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément