RABOT Jean, Mathurin

Par Claude Pennetier

Né le 24 janvier 1893 à Fumel (Lot-et-Garonne), mort le 29 avril 1961 à Cahors (Lot) ; maçon ; militant socialiste SFIO ; conseiller municipal d’Alfortville (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un manœuvre et d’une mère sans profession, Jean Rabot, maçon, fut élu le 10 mai 1925 conseiller municipal socialiste SFIO d’Alfortville sur la liste de Lucien Brenot, 19e sur 27. Réélu le 12 mai 1929 avec une minorité socialiste de neuf conseillers (14e sur 29), il démissionna avec ses amis politiques le 9 avril 1931. Voir Lucien Limousin.

Il avait été maçon aux Grands moulins de Paris puis maçon à la Ville de Charenton. Sa femme Madeleine Cocard travaillait , en 1936, à SKF Ivry, comme manoeuvre. Ils avaient un fils né en 1920 à Ivry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74072, notice RABOT Jean, Mathurin par Claude Pennetier, version mise en ligne le 16 septembre 2009, dernière modification le 21 septembre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3, vers. 10451/76/1. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément