RICOMET Fernand, Ernest

Par Claude Pennetier

Né le 27 mars 1905 à Aubeterre-sur-Dronne (Charente), mort le 9 juin 1971 à Dangé-Saint-Romain (Vienne) ; électricien à la Compagnie du Métro ; militant communiste ; conseiller municipal de Vitry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un scieur de long et d’une cultivatrice, Fernand Ricomet, électricien à la Compagnie du Métro, était en 1935 un militant actif de la section des locataires et du sous-rayon du Parti communiste de Vitry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne). Il fut élu le 5 mai 1935 conseiller municipal de cette commune sur la liste conduite par Charles Rigaud, 30e sur 32.

L’armée lui retira son affectation spéciale en raison de son appartenance politique et le mobilisa au premier bataillon de travailleurs. Fernand Ricomet écrivit le 15 janvier 1940 au préfet : « Démissionnaire du Parti communiste depuis le 10 octobre 1939 pour divergence politique […] je ne veux avoir rien de commun avec un parti qui a sous-estimé son devoir de français. » Le conseil de préfecture ne le déchut donc pas le 29 février 1940 avec les autres conseillers de Vitry, mais après enquête, il conclut que Ricomet ne s’était pas désolidarisé publiquement avant la date légale du 26 octobre 1939 et prononça finalement sa déchéance le 31 mai 1940. La police perquisitionna sans succès à son domicile le 11 décembre 1940.

Marié une première fois entre deux guerres et père de trois enfants (ce mariage ne figura pas sur l’acte de naissance), il se remaria le 4 juillet 1955 à Vitry avec Lucie Nonnon, commerçante. Il était alors horloger à la RATP.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74137, notice RICOMET Fernand, Ernest par Claude Pennetier, version mise en ligne le 18 septembre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; vers. 10451/76/1 et 10441/64/2. — Le Travailleur (canton d’Ivry), avril 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément