TRUQUET Maurice

Par Michèle Rault

Né le 1er octobre 1904 à Sartrouville (Seine-et-Oise, Yvelines) , mort le 2 décembre 1993 à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) ; ouvrier carrossier ; syndicaliste ; militant socialiste de Paris puis communiste d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un charron et d’une couturière, Maurice Truquet vécut son enfance à Paris. Pendant la Première Guerre mondiale, pour subvenir aux besoins de sa famille, il fut placé dans une ferme puis travailla successivement dans une mégisserie et une fabrique de sabots. La guerre finie, il revint à Paris et fréquenta l’école quelques mois avant d’être embauché dans un atelier parisien.

En 1919, il adhéra aux Jeunesses socialistes à Paris dans le XVIIIe arrondissement. Favorable à la IIIe Internationale, il fut délégué en octobre 1920 au congrès des JS qui se tint à La Bellevilloise (voir Maurice Marcel Laporte*). Après le congrès de Tours, il adhéra au Parti communiste.

En 1923, il partit travailler chez un maréchal-ferrant près de Senlis (Oise) où il resta dix-huit mois. Il suivit alors, à Paris, des cours de dessin et apprit le carrossage des voitures. Devenu ouvrier carrossier, il mena le 30 novembre 1938 une grève au Kremlin-Bicêtre. Il fut licencié de l’entreprise où il travaillait.

Entré à l’usine de carrosserie automobile Genève d’Ivry-sur-Seine, il fut pendant l’Occupation, à l’origine de nombreux débrayages dans cette usine.

À la Libération, Maurice Truquet représenta le syndicat des Métaux au centre intersyndical d’Ivry.

Maurice Truquet s’était marié le 21 avril 1928 à Vitry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) avec Hortense Froment.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74225, notice TRUQUET Maurice par Michèle Rault, version mise en ligne le 22 septembre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Michèle Rault

SOURCES : Témoignage de l’intéressé. — Arch. Com. Ivry-sur-Seine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément