THIEBLOT Louis, Philippe, Félix

Par Michèle Rault

Né le 12 juillet 1909 à Paris (Xe arr.), mort le 24 novembre 1992 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; médecin ; militant socialiste ; conseiller municipal d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) de 1945 à 1956.

Fils d’une giletière et d’un journalier, Louis Thieblot, médecin, adhéra au Parti socialiste SFIO en 1937. Conseiller municipal socialiste SFIO d’Ivry-sur-Seine le 29 avril 1945, il fut réélu le 19 octobre 1947 et le 26 avril 1953 sur les listes conduites par Georges Marrane. Il démissionna le 9 avril 1956 devant s’établir à Clermont-Ferrand où il était nommé professeur à l’École de médecine. Il avait été candidat de son parti aux élections cantonales de 1945 (secteur Sceaux-Ouest), aux élections législatives de 1945 et 1951 et aux élections sénatoriales de 1952.

À Clermont-Ferrand, membre du bureau de la fédération socialiste SFIO, secrétaire à la propagande en 1959, il continua à militer au Parti socialiste après le congrès d’Épinay. Membre de la commission exécutive fédérale élue au congrès fédéral du parti, le 10 octobre 1971, il devint responsable de la doctrine. Dans le Puy-de-Dôme, il fut candidat aux élections cantonales à Rochefort-Montagne en mars 1970 et aux élections législatives de 1973. La section de Riom avait désapprouvé cette candidature car il cautionnait depuis 1968 la politique gouvernementale en matière d’enseignement médical.

Il s’était marié à Paris (XVIIIe arr.) le 6 juillet 1936.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74272, notice THIEBLOT Louis, Philippe, Félix par Michèle Rault, version mise en ligne le 23 septembre 2009, dernière modification le 9 septembre 2015.

Par Michèle Rault

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, 1 Mi 2426. — Arch. Nat., F/1a/3227 et 3229. ; F/1c/II/249. — Arch. Com. Ivry-sur-Seine. — Arch. OURS, fonds Claude Fuzier. — Arch. Fondation Jean Jaurès 12 EF 63. — Notes de Jacques Girault et de Gilles Morin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément