VENDÉ Étienne, Émile, François

Par Claude Pennetier

Né le 28 décembre 1902 à La Châtaigneraie (Vendée), mort le 7 novembre 1982 à Paris (XIIIe arr.) ; scieur-affûteur puis conducteur de travaux ; militant communiste ; maire adjoint de Vitry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un chapelier, Étienne Vendé, scieur-affûteur, travailla aux Automobiles postales dont il fut révoqué à cause son activité militante. Il était en 1931 électricien, conducteur de travaux à la Ville d’Ivry-sur-Seine. Secrétaire du rayon communiste de Vitry où il était domicilié, il fit partie du conseil municipal du 12 mai 1929 au 5 mai 1935 comme premier adjoint au maire, Pierre Périé puis Charles Rigaud. Il semble qu’il n’ait pas conservé cette fonction tout au long du mandat, car Le Travailleur du 3 novembre 1934 le présente comme conseiller délégué chargé de la voirie et des lotissements, des bâtiments communaux, des marchés, de l’électricité, des fêtes et des sports. Sans être candidat, il prit part à la campagne électorale de mai 1935 et fut embauché comme conducteur traceur à la Ville de Vitry.

Ami de Marcel Capron, il partagea son désarroi devant le Pacte germano-soviétique et, lorsqu’il fut mobilisé au début de la guerre (il avait déjà participé à l’occupation de la Ruhr), il lui écrivit pour qu’il rende public son désaccord avec la politique du Parti communiste français. En mai 1941, il était prisonnier en Allemagne.

Étienne Vendé, célibataire, était toujours domicilié à Vitry au moment de sa mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74293, notice VENDÉ Étienne, Émile, François par Claude Pennetier, version mise en ligne le 24 septembre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; vers. 10451/76/1 et 10441/64/2 n° 25. — Arch. PPo. 101. — Le Travailleur (du canton d’Ivry), 3 novembre 1934, avril 1935, 8 février 1936 (photo), 26 mai 1936, 21 avril 1939.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément