VUACHEUX Albert [VUACHEUX Jules, Albert]

Né le 11 mai 1875 à Paris (Ier arr.), mort le 1er juillet 1970 à Suresnes (Hauts-de-Seine) ; métallurgiste, coopérateur et militant socialiste SFIO de la Seine.

Né dans une famille ouvrière, Albert Vuacheux suivit un enseignement technique à l’École Diderot. Mécanicien de 1900 à 1918, devenu chef d’équipe et contremaître en 1915, il prit en 1919, à Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine), la direction d’une société coopérative ouvrière de production métallurgique « Le Progrès ». Avant 1914, il avait milité au sein des coopératives parisiennes « L’Égalitaire » et « La Bellevilloise ». Pendant et après la guerre de 1914-1918, il fut administrateur de « La Revendication de Puteaux » ainsi que de la Société des restaurants coopératifs de Suresnes-Puteaux, aux côtés d’Henri Sellier.

À partir de 1921, il occupa divers emplois dans des entreprises métallurgiques de la région parisienne avant de se fixer en 1926 à la direction de la coopérative de production « Les Monteurs-Levageurs », d’abord installée à Paris puis à Villejuif. Affilié au syndicat des Métaux jusque vers 1925, il fut membre du Parti socialiste SFIO à partir de 1934. De 1925 à 1935, il assura la présidence de « L’Aide mutuelle », association des locataires de la Cité-jardin de Suresnes. En 1930, il avait été élu à la caisse d’Assurances sociales de la Seine « Le Travail ». Promu PDG des « Monteurs-Levageurs » en 1941, il prit sa retraite en 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74317, notice VUACHEUX Albert [VUACHEUX Jules, Albert], version mise en ligne le 25 septembre 2009, dernière modification le 25 septembre 2009.

SOURCES : La Coopération de production, juin-juillet 1970. — Le Travailleur parisien, juillet-septembre 1930. — Rens. de Lucien Vuacheux, fils du militant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément