JACQUE Eugène, Alexandre, Adolphe

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 2 mai 1893 à Paris (Xe arr.),mort le 14 février 1985 au Plessis-Robinson (Seine, Hauts-de-Seine) ; représentant de commerce ; militant socialiste SFIO de Gentilly (Seine, Val-de-Marne) puis du Plessis-Robinson (Seine, Hauts-de-Seine) ; maire du Plessis-Robinson (1953-1956).

Fils d’un « imprimeur » et d’une polisseuse, Eugène Jacque se maria le 12 juillet 1913 à Paris (XIIIe arr.) avec Fernande Baudinet, fille d’Adolphe Baudinet*, cheminot socialiste de Gentilly (Seine, Val-de-Marne).

Secrétaire de la section socialiste SFIO de Gentilly en 1924, il s’installa en 1927 au Plessis-Robinson et y fut secrétaire de la section socialiste locale. Les effectifs passèrent de dix adhérents en 1934 à dix-huit en 1935 et vingt-huit en 1936. Jacque fut tête de liste socialiste aux élections municipales du 5 mai 1935. Les candidats recueillirent 222 voix de moyenne sur 1 301 inscrits et 1 155 votants, contre 275 aux communistes, 45 aux néo-socialistes, 107 aux radicaux et 535 à la municipalité sortante. Socialistes et communistes unis au second tour obtinrent 510 voix.

Il se confond avec « Jacques », membre de la commission des conflits du Parti socialiste en 1937 et 1938 (motion Zyromski) puis en 1947, 1948, 1949 et sans doute plus tard.

Adjoint au conseil de la Libération puis au conseil municipal de Plessis-Robinson du 6 septembre 1944 au 9 mai 1953, il fut maire du 9 mai 1953 au 24 janvier 1956. Il fut décrit en ces termes par Édouard Depreux : « aussi efficace que bourru, ce qui n’est pas peu dire (il) organisa remarquablement dans le canton les campagnes de Jean Longuet*, puis les miennes » (op. cit., p. 58-59). Eugène Jacque fut administrateur du Populaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74394, notice JACQUE Eugène, Alexandre, Adolphe par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 27 septembre 2009, dernière modification le 10 juin 2018.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Carte de résistant
Carte de résistant

SOURCES : Arch. Dép. Paris, Versement 11451/76/1. — Arch. Jean Zyromski, dossier fédération de la Seine. — L’Humanité, avril-mai 1935. — E. Depreux, Souvenirs d’un militant, Paris, Fayard, 1972. — État civil du Xe arr. et du Plessis-Robinson.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément