COIN André, Charles

Par Jean-Pierre Ravery

Né le 7 mai 1919 à Paris (XVIe arr.), exécuté le 17 janvier 1944 à Faux (Ardennes) ; menuisier-ébéniste ; résistant communiste.

André Coin était pupille de la Nation. Il habitait 4 avenue Augustin Dumont à Malakoff (Seine, actuellement Hauts-de-Seine). Militant du Parti communiste clandestin, il fut arrêté par la police française en mai 1941 et condamné à deux ans d’emprisonnement et 100 francs d’amende pour activité communiste par la section spéciale de la cour d’appel de Paris. Livré aux Allemands, il fut d’abord interné au camp de Royallieu à Compiègne (Oise) puis déporté à destination de Buchenwald par le convoi 171 le 17 janvier 1944. Comme il tentait de s’évader du train, il fut exécuté par les sentinelles le 17 janvier 1944 sur le territoire de la commune de Faux (Ardennes) .

Après-guerre, une plaque commémorative fut apposée sur l’immeuble de l’avenue Augustin Dumont à Malakoff avec la simple mention : « Ici habitait André Coin, fusillé par les Allemands ». La rue des Clozeaux fut rebaptisée rue André Coin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74395, notice COIN André, Charles par Jean-Pierre Ravery, version mise en ligne le 27 septembre 2009, dernière modification le 23 novembre 2020.

Par Jean-Pierre Ravery

Plaque à Malakoff, 4 rue Augustin Dumont

SOURCES : Archives de la préfecture de police de Paris ; « L’affaire de la section spéciale » de Hervé Villeré, ed. Fayard, Paris, 1972 ; « La France torturée » de Gérard Bouaziz, ed. FNDIRP, Paris, 1976 ; « Les dossiers noirs de l’occupation » de Philippe Aziz, ed. Farnot, 1979 ; www.memotial-genweb.com. — Notes de Jean-Pierre Ravery.

ICONOGRAPHIE : Malakoff infos, dec 2005-janv 2006 ; www.ville-malakoff.fr

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément