PETITFOUR Constant [PETITFOUR Fernand, Paul, Émile, dit]

Par Marie-Louise Goergen

Né le 11 septembre 1896 à Meures (Haute-Marne), mort le 15 août 1990 à Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or) ; cheminot visiteur ; conseiller municipal socialiste SFIO et conseiller général de Châtillon-sur-Seine.

Fils d’un charron, Constant Petitfour, visiteur à la Compagnie de l’Est, était secrétaire du syndicat confédéré des cheminots de Longwy-Mont-Saint-Martin (Meurthe-et-Moselle) en 1925. En 1929, il était devenu secrétaire adjoint. Lors de la constitution d’un syndicat à Mont-Saint-Martin en décembre 1935, il en fut le secrétaire puis le président. Élu en 1929 conseiller municipal socialiste de Longwy, il fut réélu en 1935 et devint adjoint pour Longwy-Haut. Il appartint à la commission de contrôle de la Fédération socialiste SFIO de Meurthe-et-Moselle de 1930 à 1933.
Toujours militant après la Seconde Guerre mondiale, il fut membre de la commission exécutive fédérale du Parti socialiste SFIO de la Côte-d’Or en 1951-1952 et secrétaire de section en 1952. Retraité, Constant Petitfour était conseiller municipal socialiste SFIO de Châtillon-sur-Seine en 1958. Conseiller général de Châtillon-sur-Seine de 1945 à 1970, vice-président du conseil général en 1955-1958, il fut réélu en 1970. Il fut également candidat aux élections législatives de 1945, juin 1946, 1958, suppléant en 1962 en et 1967 (député radical Morlevat), ainsi que candidat aux sénatoriales de juin 1955.
Il s’était marié en 1920 à Sexfontaines (Haute-Marne) avec Hélène Perrey.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7441, notice PETITFOUR Constant [PETITFOUR Fernand, Paul, Émile, dit] par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 24 novembre 2011.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. Nat. F1a/3228, F1cll/255 et 319. — Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle, 3 M 219-220, 10 M 106. — Arch. de l’OURS, dossier Côte-d’Or. — Le Populaire de l’Est. — Le Réveil ouvrier.Les élections législatives de 1958, 1962, 1967, 1968, La Documentation française. — DBMOF, tome 38, p. 277. — Notes de Gilles Morin. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément