JARRY Jules, Gustave, Marcel

Par Claude Pennetier

Né le 7 avril 1888 à La Ferté-Vidame (Eure-et-Loir), mort le 25 janvier 1972 à Vitry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; buandier puis surveillant à l’Assistance publique ; militant socialiste-communiste et syndicaliste CGT ; conseiller municipal du Kremlin-Bicêtre (Seine, Val-de-Marne).

Fils de journaliers, Jules Jarry, infirmier (en fait buandier) puis surveillant à l’Assistance publique, travailla à l’hospice d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) puis fut muté après la Première Guerre mondiale à celui du Kremlin-Bicêtre, 78 rue du Kremlin, où il fut logé. Socialiste-communiste, il fut élu conseiller municipal de la première section le 10 mai 1925 (19e/20) et le 5 mai 1929 (10e/27) sur la liste de Georges Gérard. On ignore s’il suivit le même itinéraire politique que le maire durant son dernier mandat. En 1935, Jarry était secrétaire du syndicat du personnel gradé des hôpitaux et hospices de l’Assistance publique. Le syndicat, qui prit son titre définitif le 31 mai par décision de sa commission administrative, était affilié à l’Union des syndicats de la Seine et à la Fédération des services de santé CGT. Il comptait 950 membres dont 350 hommes et 600 femmes. Jarry était assisté de L. Deroy, secrétaire adjoint, et de R. Bouzon, trésorier.

Marié le 5 octobre 1912 à Paris (XIIIe arr.) avec Marie-Louise Foulley, lingère, Jules Jarry vivait, selon les recensements de 1931 et 1936, avec sa femme, employée à l’Assistance publique, et sa fille, née en 1913. Il finit ses jours à Vitry-sur-Seine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74410, notice JARRY Jules, Gustave, Marcel par Claude Pennetier, version mise en ligne le 28 septembre 2009, dernière modification le 28 septembre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. PPo. 312, rapport du 9 novembre 1935. — Arch. Dép. Paris, DM3 ; versement 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. — État civil de Ferté-Vidame, Paris (XIIIe arr.) et de Vitry-sur-Seine. — Renseignements recueillis par Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément