COUTURES Daniel

Militant socialiste SFIO ; employé ; conseiller municipal de Bonneuil-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) élu en 1919.

Les nombreuses apparitions du nom de Daniel Coutures dans la presse permettent d’avoir un aperçu sur son évolution politique.
Lors des élections municipales de 1893, il était candidat républicain socialiste à Paris dans le secteur de Bercy. A nouveau candidat en 1904, il se présentait sous l’étiquette socialiste-révolutionnaire dans le XIIIe arrondissement (quartier Maison Blanche) contre le radical-socialiste Henri Rousselle et Château de la Fédération Socialiste.

Candidat socialiste unifié aux élections législatives de 1906 dans le XIIIe arrondissement, il arriva en 3e position avec un résultat de 2 787 voix après le nationaliste Paullin-Méry qui avait obtenu 7 750 voix et le radical-socialiste Ferdinand Buisson gratifié de 6 902 voix. Il provoqua la colère de son parti en maintenant sa candidature au second tour au lieu de désister au profit du candidat de gauche le mieux placé (le radical-socialiste). Les socialistes et la Ligue des droits de l’Homme du XIIIe arrondissement appelèrent à voter pour Buisson au 2nd tour pour barrer la route au candidat nationaliste.

Conseiller municipal socialiste de Bonneuil-sur-Marne, il fut signalé par l’Humanité du 6 novembre 1920 comme signataire de l’appel de Jean Longuet. Il démentit dans le journal du 18 novembre 1920. Il avait déjà été candidat aux élections municipales de mai 1912.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74444, notice COUTURES Daniel, version mise en ligne le 29 septembre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne. — Le Parisien, 13 avril 1893. — La France (Paris), 19 avril 1904. — La Petite République, 18 mai 1906. — l’Humanité, 6 novembre 1920. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément