HUOT Gustave, Étienne

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Né le 27 novembre 1880 à Tours (Indre-et-Loire), fusillé par condamnation le 18 janvier 1942 à Épinal (Vosges) ; comptable puis chef comptable ; militant socialiste SFIO ; conseiller municipal de Choisy-le-Roi (Seine, Val-de-Marne) de 1925 à 1929.

Enfant naturel d’une couturière, légitimé par le mariage de sa mère Élisa Klein avec Louis Huot le 5 août 1882 à Paris (VIIe arr.), Gustave Huot fut comptable puis chef comptable à la Foncière européenne de Paris. Il entra, comme socialiste SFIO, au conseil municipal de Choisy-le-Roi – première section, Centre – le 10 mai 1925 (14e sur 18). L’assemblée municipale le désigna à la fonction de deuxième adjoint au maire Georges Tirard.
Gustave Huot vécut à Choisy-le-Roi jusqu’en 1939 mais seul son fils Roland, né en 1911 en Argentine, bijoutier, figure sur les listes électorales de 1945.
Chef comptable à la tannerie du Thillot (Meuse) où il était domicilié, il fut arrêté le 28 décembre 1941 ou le 8 janvier 1942 pour détention d’armes et de munitions. Il fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand et fusillé le 18 janvier 1942 au champ de tir de la Vierge à Épinal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74479, notice HUOT Gustave, Étienne par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, version mise en ligne le 5 octobre 2009, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; versement 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. – Arch. com. Choisy-le-Roi. – DAVCC, Caen. – Témoignage d’A. Grillot. – Renseignements recueillis par Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule. – État civil de Tours.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément