SAGUET Marguerite [née CHEYRON, épouse VERETOUT, veuve, puis SAGUET]

Par Claude Pennetier

Née le 22 octobre 1901 à Limoges (Haute-Vienne), morte le 22 janvier 1970 à Caen (Calvados) ; journalière puis câbleuse ; conseillère municipale de Maisons-Alfort (Seine, Val-de-Marne) de 1945 à 1947.

Marguerite Cheyrou était la fille d’un voyageur de commerce et d’une décalqueuse sur porcelaines qui ne se marièrent qu’en 1919. Veuve de Paul Veretout qu’elle avait épousé à Limoges le 25 octobre 1919 puis de Fernand Saquet qu’elle avait épousé le 23 mars 1929 à Maisons-Alfort, elle demeurait rue de Londres.

Elle fut élue conseillère municipale de Maisons-Alfort le 13 mai 1945 en 27e position sur 30, sous l’étiquette « femme de déporté ». Son mandat prit fin en 1947. La première magistrature municipale était occupée par le communiste André Saulnier.

Elle était sans profession au recensement de 1936 et avait un enfant (Gabriel Veretout), de son premier mariage. Son mari fut déporté et mourut à Auschwitz le 12 août 1942. Un quai de Maisons-Alfort porte son nom.

Elle se remaria au Cannet-Rocheville (Alpes-Maritimes) le 20 juillet 1961 avec Roger Campson.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74499, notice SAGUET Marguerite [née CHEYRON, épouse VERETOUT, veuve, puis SAGUET] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 7 octobre 2009, dernière modification le 28 septembre 2011.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, 1 Mi 2426. — Arch. Com. Maisons-Alfort. — Notes d’Emmanuel Hagen. — Notes de Alain Saguet.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément