HERZ René

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Né le 5 juin 1903 à Paris (XIIIe arr.), mort le 24 septembre 1956 à Villejuif (Seine, Val-de-Marne) ; infirmier ; militant communiste et syndicaliste de Villejuif ; résistant ; conseiller municipal de Villejuif (1945-1947).

René Herz était fils d’un champignonniste, Hippolyte Herz, conseiller municipal communiste de Villejuif. Marié une première fois à Paris (XIIIe arr.) le 31 janvier 1925, une seconde fois, dans le même arrondissement le 2 avril 1927, il était père d’un enfant. René Herz entra comme infirmier à l’Asile d’aliénés de Villejuif le 1er mars 1931. Militant syndicaliste actif, il était en 1939 délégué du personnel. Un rapport de police de novembre 1940 précisait : « Il est connu de la direction de l’Asile comme membre de l’ex-Parti communiste et il est toujours considéré comme se livrant à une active propagande auprès du personnel infirmier. » Domicilié rue Sévin, il fut après la dissolution du PC responsable des services publics jusqu’à son arrestation le 6 décembre 1940. Interné à Aincourt, il fut libéré pour maladie de l’hôpital Saint Louis où il avait été transporté le 29 avril 1941.

Il reprit des responsabilités clandestines et fut nommé en mai 1941 responsable politique de Vitry puis du 2e secteur. À la Libération, il était responsable politique de la section de Villejuif et membre du Comité local de Libération.

Il siégea au Comité local de Libération et fut élu conseiller municipal en huitième position au classement (5 837 voix sur 11 546 votants) le 29 avril 1945. Demeurant rue Sévin, il siégea jusqu’en 1947 ; la première magistrature était occupée par Louis Dolly. Il fut secrétaire de la section communiste de Villejuif.

Les sources divergent sur sa date d’adhésion au Parti communiste (1931 ou 1939).

Son cousin Pierre, Albert Herz, fut fusillé par les Allemands.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74506, notice HERZ René par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, version mise en ligne le 6 octobre 2009, dernière modification le 8 mars 2012.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. PPo. 88. — Arch. Dép. Val-de-Marne, 1 Mi 2426. — Jean-Marie Doussin, L’occupation et la résistance à Villejuif (1939-1945), Paris I, 1986. — Villejuif à ses martyrs de la barbarie fasciste, brochure sans date mais 1945-1946, éditée par la section communiste et la municipalité de Villejuif. — État civil de Paris, XIIIe arr.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément