CHAMBROY Fernand, Gaston

Né le 30 août 1899 à Trie-la-Ville (Oise), mort le 7 mars 1953 à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; machiniste ; militant communiste ; conseiller municipal d’Ivry-sur-Seine (1935-1940).

Fernand Chambroy interné au camps de Rouillé

Fils d’un jardinier et d’une ménagère, Fernand Chambroy était machiniste à la Société des transports en commun de la région parisienne (TCRP) lors de son mariage à Villejuif (Seine, Val-de-Marne), en 1923, avec une cuisinière originaire de la ville, Madeleine Ulrich. En 1931, il était mécanicien chez Chouard (IXe arr.) puis en 1935 à nouveau employé de la TCRP mais comme receveur. Il fut élu conseiller municipal communiste d’Ivry-sur-Seine le 5 mai 1935, sur la liste dirigée par Georges Marrane.

La préfecture de la Seine le déchut de son mandat le 9 février 1940. Il fut arrêté en novembre 1940 et interné administrativement le 20 février 1941 au camps de Rouillé (Vienne). Sa seconde épouse dit qu’il a eu sa carte de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDRIP) avec la mention « Déporté » et était trésorier de cette association. Sa première femme, elle-même militante communiste, était morte le 20 juillet 1941 dans son domicile ivryen.

Fernand Chambroy s’était remarié à Ivry-sur-Seine en 1949 avec une employée de bureau, secrétaire de la cellule communiste du dépôt des autobus.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74544, notice CHAMBROY Fernand, Gaston, version mise en ligne le 8 octobre 2009, dernière modification le 21 avril 2020.
Fernand Chambroy interné au camps de Rouillé
Fernand Chambroy et Madeleine née Ulrich

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; versement 10451/76/1. — Arch. Tasca, Fondation Feltrinelli (D. Peschanski). — Arch. Com. Ivry-sur-Seine. — Le Travailleur, 1946, 1953. — État civil de Trie-la-Ville. — Absent de la base de la FMD.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément