SCHMIDT Henriette

Par Michèle Rault

Née le 2 octobre 1912 à Essert (Territoire de Belfort), morte en avril 1943 à Auschwitz (Pologne) ; employée de bureau ; secrétaire nationale de l’UJFF domiciliée à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; déportée.

Henriette Schmidt
Henriette Schmidt
Arch. UFF

Fille d’un tisserand, Henriette Schmidt, employée de bureau, quitta sa région natale pour Paris en 1932. Militante des Jeunesses communistes, elle suivit un stage de deux ans à l’école des cadres de Moscou (1935-1936) et fut élue en 1936 au Comité central des JC lors de leur VIIIe congrès. Elle accéda, également, à la direction nationale de l’Union des Jeunes filles de France (UJFF) à l’issue de son Ier congrès qui se tint le 26 décembre 1936. Désignée comme administratrice des Jeunes filles de France, elle fut élue en mai 1939 secrétaire nationale de l’UJFF.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Henriette Schmidt fut chargée de nombreuses missions par Raymond Dallidet mettant notamment en place les premières « planques » techniques. Arrêtée le 4 octobre 1941 à Ivry-sur-Seine où elle habitait, elle fut internée à la Roquette puis déportée à Auschwitz où elle mourut.

Elle avait épousé Lucien Carré puis André Heussler en août 1939.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74722, notice SCHMIDT Henriette par Michèle Rault, version mise en ligne le 12 octobre 2009, dernière modification le 12 janvier 2010.

Par Michèle Rault

Henriette Schmidt
Henriette Schmidt
Arch. UFF

SOURCES : Jacques Varin, Jeunes comme JC, op. cit. − J. Cothias-Dumeix, La participation des femmes à la vie politique, op. cit. − Arch. Com. Ivry-sur-Seine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément