CHOUTIER Georges, Prudent

Par Claude Pennetier

Né le 17 avril 1899 à Saint-Fargeau (Yonne), mort le 10 décembre 1987 à Auxerre (Yonne) ; militant communiste ; conseiller municipal de Villeneuve-Saint-Georges (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) de 1935 à 1940.

Georges Choutier était le fils d’un journalier, Jules Choutier, et d’une mère sans profession, Marie Robin. En 1906, il vivait rue de Lavau à Saint-Fargeau avec ses parents et ses frères et sœurs : Alice, née en 1897 ; Agnès, née en 1901 ; Marcel, né en 1903 ; Hubert, né en 1905.

Militant communiste de l’Yonne puis de Seine-et-Oise, Georges Choutier fut conseiller municipal de Villeneuve-Saint-Georges de 1935 à sa suspension fin 1939 et sa déchéance début 1940.

Il fut déporté à Djelfa (Algérie) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il s’était marié le 12 juillet 1925 avec Yvonne Mennereau, puis remarié le 22 août 1936 à Villeneuve-Saint-Georges.

Le 28 janvier 1930, l’assemblée générale des cheminots de Villeneuve-Saint-Georges renouvelait son bureau en désignant un Georges Choutier comme trésorier adjoint. C’est vraisemblablement le même. Le trésorier était Hubert Choutier, qui pourrait être son frère. Cette même année Georges Choutier était également trésorier du Conseil d’administration de la Musique syndicale des cheminots.

Le site "Mémoire des Hommes" mentionne que le Service historique de la Défense de Vincennes possède dans ses archives des informations le concernant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74831, notice CHOUTIER Georges, Prudent par Claude Pennetier, version mise en ligne le 18 octobre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Yonne, Recensement de la population, Saint-Fargeau, 1906, 7 M 2/135. — SHD Vincennes, Vincennes GR 16 P 130026 (nc). — André Moine, Déportation et résistance en Afrique du Nord en 1939-1945. — État nominatif des individus internés en Afrique du Nord pour menées anti-nationales. — État civil. — La Tribune des cheminots, 15 février 1930. — Données du site Généanet. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément