VERDELHAN Émile

Par Annie Pennetier

Né le 15 janvier 1902 à Saint-Florent (Cher), mort le 8 juillet 1977 à Sancerre (Cher) ; ajusteur, contremaître ; militant communiste ; conseiller municipal (1945-1955) et premier adjoint (1947-1953) de Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne).

Fils d’un ajusteur, Émile Verdelhan travailla chez Alcan à Valenton. fut élu conseiller municipal communiste de Valenton le 29 avril 1945 sur la liste d’Unité française républicaine et antifasciste. Il fut affecté à la commission chemin-voirie-police, au syndicat intercommunal et devint secrétaire de la commission Pompiers, inondations. Réélu le 19 octobre 1947 (2e de la liste), le 26 avril 1953, il fut premier adjoint de 1947 à 1953. Il démissionna de sa fonction en 1955, pour des raisons non précisées. La première magistrature municipale était occupée par Théodule Jourdain puis Fernande Flagon.

À la création de l’association sportive et culturelle la Renaissance valentonnaise en 1951, il assurait la vice-présidence, puis, en 1953, la présidence.

En 1959, il fut candidat, sans succès sur la liste d’action municipale et d’union républicaine opposée à la liste de gauche.

Il s’était marié à Paris (XIe arr.) le 26 octobre 1929 avec Lucienne Boisson, née en 1904, décolleteuse. Il couple habitait rue du Côteau, devenue rue Lucien Sampaix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74897, notice VERDELHAN Émile par Annie Pennetier, version mise en ligne le 18 octobre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, E dépôt Valenton 1K 1. — Arch. Com. Valenton. — Association de recherches et d’études de Valenton (AREV), Valenton des origines à nos jours, 1987.— État civil de Saint-Florent-sur-Cher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément