GUERCHON Henri dit BAILLY

Par Jean-Pierre Besse

Né le 31 mai 1920 à Paris , mort le 15 février 1993 ; employé ; militant des Jeunesses communistes ; résistant ; militant associatif.

Henri Guerchon était le fils d’un chauffeur de taxi. Après son certificat d’études, il suivit deux années de cours à l’école primaire supérieure Arago et à seize ans entra comme employé à la compagnie d’assurances parisienne "la paternelle".
Domicilié dans le XIème arrondissement de Paris, il était adhérent depuis 1934 aux Jeunesses communistes et depuis 1937 au Parti communiste. En 1938-1939, il fut avec Pierre Longerey* et Marcel Pimpaud* l’un des trois secrétaires régionaux de Paris-Ville. Il était chargé de la proagande.
Arrêté en 1941 pour ses activités clandestines , condamné à six mois de prison, il quitta Paris après sa libération pour s’installer à Lyon.

Employé à la compagnie d’assurances "La France", il entra au mouvement Combat dont il devint l’un des responsables pour la région lyonnaise sous le pseudonyme de Bailly. Il adopta ce pseudonyme par la suite comme nom.
En août 1942, il entra au comité directeur des Froces Unies de la Jeunesse et après l’arrestation de Vincent Planque, en avril 1943, en devint avec Louis Rigal le responsable national.
Arrêté en juillet 1943 à Crémieu dans l’Isère, il fut relaché et gagna alors la zone nord. Arrêté à Paris le 3 juin 1944, il fut incarcéré à la prison de Fresnes puis déporté à Buchenwald.

Après la guerre, il devint fonctionnaire de l’Organisation internationale pour les réfugiés et de 1958 à 1981 appartint à tous les cabinets des ministres successifs des anciens combattants.

Membre dirigeant de la confédération nationale des combattants volontaires de la Résistance, il fut l’un des créateurs et organisateurs du prix de la Résistance qui devint par la suite le Concours national de la Résistance et de la Déporation.

Il fut élevé au grade de commandeur de la Légion d ’honneur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74909, notice GUERCHON Henri dit BAILLY par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 19 octobre 2009, dernière modification le 13 janvier 2013.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. PPo., activités communistes pendant l’Occupation, carton 6. — La lettre de la Fondation de la Résistance, n° 9, juin 2007.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément