CRETTÉ Eugène

Par Claude Pennetier

Né le 5 octobre 1905 à Charenton-le-Pont (Seine, Val-de-Marne), mort le 17 octobre 1967 à Guerchy (Yonne) ; agent technique ; militant communiste ; conseiller municipal de Villejuif (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un garçon de magasin et d’une couturière, agent technique à la Compagnie d’électricité Est-Lumière au Kremlin-Bicêtre (mais joaillier sur les listes électorales de Charenton-le-Pont en 1927), Eugène Cretté fut, des années vingt à 1935, responsable du syndicat unitaire de son entreprise, puis dirigeant du syndicat CGT. Membre du Parti communiste depuis 1925, il devint conseiller municipal communiste de Villejuif, lors de l’élection complémentaire du 7 novembre 1937, qui suivit la mort du maire Paul Vaillant-Couturier. La municipalité Georges Le Bigot fut suspendue à l’automne 1939. Le conseil de préfecture déchut Cretté de son mandat le 29 février 1940, pour non-répudiation du Parti communiste.

Eugène Cretté s’était marié à Ivry le 14 mars 1929.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74914, notice CRETTÉ Eugène par Claude Pennetier, version mise en ligne le 19 octobre 2009, dernière modification le 13 janvier 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; Versement 10451/76/1. — Arch. com. Villejuif, renseignements recueillis par C. Escoda. — S. Roujeau, L’implantation du Parti communiste français à Villejuif pendant l’entre-deux-guerres, op. cit. — État civil de Charenton-le-Pont.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément