LE GALLEU Jean, Adolphe

Par Michèle Rault

Né le 2 février 1920 à Paris (XIe arr.), mort le 24 décembre 1947 à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; peintre en bâtiment domicilié à Ivry-sur-Seine ; militant communiste ; résistant.

Peintre en bâtiment comme son père, Jean Le Galleu habitait les HBM construites route Stratégique par la Société des logements économiques et familiaux à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne). Militant des Jeunesses communistes, il faisait partie des membres de l’aéro-club populaire « Les Aiglons ».

Jean Le Galleu s’engagea dans les FTPF en août 1941 tout en étant l’un des principaux responsables de la cellule communiste clandestine du quartier du Fort. Arrêté par la police française le 4 septembre 1941 pour infraction au décret du 6 septembre 1939 qui interdisait le Parti communiste, il fut écroué à la prison de la Santé et condamné par la Cour d’appel de Paris à cinq ans de travaux forcés. Transféré trois jours après à la prison de Fresnes puis de Fontevrault et enfin au camp de Compiègne, il fut déporté le 1er avril 1944 à Mauthausen et participa à l’organisation de la résistance clandestine dans le camp. Libéré, il revint en France, malade et très affaibli. Il mourut deux ans plus tard.

La rue qui porte son nom (par délibération du 31 janvier 1948) ainsi que l’avenue du général Leclerc furent inaugurées le 9 janvier 1949 en présence de [Maurice Thorez-24000].

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75024, notice LE GALLEU Jean, Adolphe par Michèle Rault, version mise en ligne le 26 octobre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Michèle Rault

SOURCE : Arch. Com. Ivry-sur-Seine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément