QUÉRÉ Madeleine [née GATINEL]

Militante de la CGT-PTT du Val-de-Marne ; présidente de la Mutuelle des PTT du Val-de-Marne de 1972 à 1990 ; présidente de l’ARAC Val-de-Marne.

Fille d’un boulanger communiste de Montignac-sur-Vézère (Dordogne) (Jean Gatinel, né le 22 mai 1904 à Montignac, mort le 3 octobre 1985 à Montignac) Madeleine Gatinel avait adhéré à la CGT en entrant aux PTT à Périgueux (Dordogne) le 21 juillet 1949. Entourée de militants issus de la Résistance, elle milita aussitôt pour améliorer la condition des jeunes. Sa rencontre avec Emile Quéré avait eu lieu au conseil national de la CGT des PTT, après les grandes grèves d’août 1953. En mai 1954, elle fut mutée aux Chèques postaux de Paris puis dans divers bureaux de poste. En 1964, nommée au Perreux-sur-Marne où le couple Quéré habita, elle fut élue (puis réélue) à direction de la CGT-PTT du Val-de-Marne qui venait d’être créée. Militante de la CGT, elle occupa la présidence de la Mutuelle des PTT du Val-de-Marne de 1972 à 1990.

Après le décès de son mari, Madeleine Quéré continua l’activité du Comité France-URSS jusqu’en 1985. Entre-temps, elle fonda une association pour le souvenir du Camp du Sablou, de Fanlac en Dordogne. Ce camp d’internement surveillé avait été ouvert du 17 janvier au 31 décembre 1940 au château du Sablou, pour trois cent vingt communistes et syndicalistesÊ ; la plupart seront déportés en Afrique du Nord. Son père Jean Gatinel avait créé avec quelques militants non mobilisés des réseaux de solidarité aux familles des internés, et de résistance au gouvernement de Vichy. Ces réseaux fourniront avec les paysans, le blé, la farine et le pain durant toute la guerre pour les clandestins et les maquis de la forêt Barade autour de Sarlat (Dordogne). Une stèle marquant l’emplacement du camp, en rappelle le souvenir depuis le 50e anniversaire (22 avril 1990).
Cet engagement amena Madeleine Quéré à prendre des responsabilités dans l’Association des résistants internés, déportés, emprisonnés politiques en Afrique du Nord dirigée par André Moine et Charles Dupuy. Celle-ci fut affiliée à l’ARAC du Val-de-Marne dont elle assura la présidence depuis 1995.

Emile et Madeleine ont eu une fille, Catherine, née en 1961.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75168, notice QUÉRÉ Madeleine [née GATINEL], version mise en ligne le 10 novembre 2009, dernière modification le 19 octobre 2020.

SOURCES : Renseignements fournis par Madeleine Quéré.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément