MARCELLIN Marcel, Lucien

Par Nadia Ténine-Michel

Né le 12 juillet 1888 à Paris (XIIe arr.) ; tôlier puis journalier à la SNCF ; militant communiste de Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) ; interné pendant la Seconde Guerre mondiale.

Fils de Jules Marcellin, facteur, et de Marie Louise Guilloteau, journalière, Marcel Marcellin, marié le 21 juin 1913 à Alfortville (Seine, Val-de-Marne) avec Alice Rose Basset, tôlier dans une entreprise « Le petit tube de précision » à Maisons-Alfort (Seine), entra à la SNCF. Domicilié 49 rue Parmentier, il était le secrétaire de la cellule de Val Pompadour de 1936 à septembre 1939.
Selon un délateur anonyme, il continua son militantisme après la dissolution du Parti communiste. Arrêté, il fut interné à Baillet (Seine-et-Oise) puis le 5 mars 1940 à Saint-Paul d’Ejeaux (Haute-Vienne) et le 23 octobre 1943 à Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn).
Selon les sources préfectorales, il refusa de « rallier à l’ordre nouveau ».
Il était inscrit sur les listes électorales de Valenton en 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75178, notice MARCELLIN Marcel, Lucien par Nadia Ténine-Michel, version mise en ligne le 30 juin 2015, dernière modification le 30 juin 2015.

Par Nadia Ténine-Michel

SOURCES : Arch. Dép. Yvelines (ex. Seine-et-Oise), 1W 138.— Arch.com. Valenton. — État civil en ligne cote V4E 6719, vue 9.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément