PIERRAT Auguste, Louis, Alexandre

Né le 16 novembre 1837 à Paris ; cheminot ; communard.

Célibataire, employé au chemin de fer de Paris-Lyon, ancien clairon aux chasseurs à pied et aux zouaves, Pierrat appartint pendant le 1er Siège, comme clairon, à une compagnie de marche du 200e bataillon de la Garde nationale ; contraint, dit-il, de se faire incorporer le 17 mai 1871 comme trompette à la XIIe légion d’artillerie, il fut fait prisonnier le 22 mai à Levallois.
D’après l’enquête, c’était volontairement qu’il avait quitté son emploi le 18 mars. Condamné, le 20 avril 1872, par le 8e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, condamné à ne plus porter la médaille d’Italie, il vit sa peine commuée le 14 décembre 1872 en cinq ans de prison avec privation des droits civiques, puis réduite à quatre ans le 16 janvier 1875, la privation des droits civiques étant maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7521, notice PIERRAT Auguste, Louis, Alexandre, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 24 avril 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/773.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément