GOUESLARD Jean, Julien, Victor

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Né le 8 septembre 1926 à Mondeville (Calvados), mort le 8 janvier 1975 à Caen (Calvados) ; chaudronnier ; militant communiste du Calvados, membre du secrétariat fédéral (1954-1975) ; conseiller général.

Fils d’un concierge d’usine et d’une ménagère, Jean Goueslard avait cinq frères et sœurs. Il obtint le certificat d’études primaire puis un CAP de chaudronnerie. Engagé dans la Résistance, il participa à la libération de la Vienne. Il adhéra en 1945 à l’UJRF, puis en 1946 au Parti communiste. Membre du comité de section de Mondeville de 1946 à 1950, il entra en 1948 au bureau fédéral et, en 1954, au secrétariat fédéral. Il était chargé de l’organisation, responsabilité qu’il assura jusqu’en 1969 au moins. Il occupa même le poste de premier secrétaire fédéral en 1956 à 1957 et de 1966 à 1975.

Il avait suivi une école centrale communiste d’un mois au début des années 1960 et une école de quatre mois en 1965. Il devint permanent à partir de 1962. Jean Goueslard avait été inculpé pour collage et distribution de tract le 28 mai 1952.

Alors qu’il travaillait à l’entreprise Cahaque et Cie, il adhéra en janvier 1945 à la CGT. En 1948, il siégeait au secrétariat du syndicat des produits chimiques. Il fut en outre membre de la CA de l’UD-CGT en 1949-1950. Il militait aussi au Mouvement de la paix et à l’Amicale des locataires (CNL).

Jean Goueslard fut élu conseiller général en octobre 1967 et représenta son parti aux élections législatives dans la 1re circonscription du Calvados en 1968 et 1973. Lors de cette dernière consultation, il obtint au premier tour 12 442 voix sur 105 171 inscrits et 82 799 suffrages exprimés ; il se désista au second tour en faveur de Louis Mexandeau*.

Une école primaire de Caen porte son nom ainsi qu’ une maison de retraite à Colombelles.

Son épouse, Jacqueline Goueslard, était aussi une militante communiste active. Ils s’étaient mariés à Caen le 20 octobre 1951.
Son frère Guy Goueslard, né le 31 juillet 1921, employé GDF, était en 1961 membre de la commission fédérale de contrôle financier, membre du secrétariat de l’UD-CGT et secrétaire départemental du Mouvement de la paix ; il accéda en 1965 au comité fédéral et fut trésorier fédéral, fonction qu’il occupait toujours en 1968.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75274, notice GOUESLARD Jean, Julien, Victor par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, version mise en ligne le 11 décembre 2009, dernière modification le 7 juillet 2014.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. comité national PCF. — Le Monde, juin 1968 et mars 1973.— État civil. — Jérôme Letournel, Socialisme et socialistes dans le Calvados des origines à la fin du XXe siècle (1864-1998), thèse, Université de Caen, 2013.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément