CARRON William John

Né le 19 novembre 1902 à Hull, Yorkshire (aujourd’hui North Humberside) ; mort le 3 décembre 1969 à Londres ; dirigeant syndicaliste.

Le père de William Carron, Irlandais établi à Hull, était entrepreneur de transports. Son fils fréquente d’abord une école primaire catholique, puis il va au collège technique de la ville. A seize ans, il commence son apprentissage dans une firme de constructions mécaniques. Carron se lance très vite dans le syndicalisme. Ayant adhéré au syndicat des ouvriers métallurgistes (Amalgamated Engineering Union), il remplit les fonctions de secrétaire de la quatrième section de Hull, de 1932 à 1945. De 1941 à 1945, il préside le comité régional de l’Amalgamated Engineering Union et en 1945, il devient permanent syndical, chargé pendant cinq ans de l’organisation du secteur de Hull. Il est en même temps vice-président du Comité régional pour l’industrie des Midlands du Nord (North Midlands Regional Board for Industry).

En 1950, Carron entre au comité exécutif de l’Amalgamated Engineering Union et, six ans plus tard, il en est élu président. Il abandonnera ces fonctions en décembre 1967, date à laquelle il prendra sa retraite. De 1954 à 1967, il a fait partie des instances dirigeantes du Trades Union Congress (General Council).

Fait chevalier en 1963, Carron est nommé la même année à l’un des postes d’administrateurs de la Banque d’Angleterre ; quatre ans plus tard, il est anobli et en tant que pair à vie il choisit le titre de baron Carron de Hull (Baron Carron of the City and County of Kingston upon Hull). A cette époque Bill Carron apparaît comme un parfait représentant du syndicalisme de droite au sein du mouvement ouvrier britannique. Après la victoire travailliste aux élections de 1964, Carron compte parmi les plus solides soutiens du gouvernement Wilson* et de sa politique économique, tant à l’intérieur du syndicat de la Métallurgie qu’au Bureau du TUC.

Lorsque Carron abandonne la présidence de l’AEU — le deuxième des syndicats britanniques pour son importance — il est remplacé par Hugh Scanlon*. Du coup, l’équilibre politique du mouvement syndical tout entier se trouve modifié, car Scanlon se proclame un adversaire résolu de la politique que Carron avait réussi à faire triompher.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75349, notice CARRON William John, version mise en ligne le 12 décembre 2009, dernière modification le 12 décembre 2009.

BIBLIOGRAPHIE : M. Harrison, Trade Unions and the Labour Party since 1945, Londres, 1960. — Who was Who, 1961-1970.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément