PIGNE Théodore

Né le 3 mars 1903 [n.c.e.c.] à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; cheminot ; syndicaliste unitaire ; communiste.

Ajusteur aux ateliers des chemins de fer de l’État de Sotteville-lès-Rouen, Théodore Pigne fut élu secrétaire adjoint du nouveau bureau en juin 1928 après le départ d’Émile Pairaudeau et des minoritaires. Membre du PC et secrétaire de la cellule de Buddicum, il siégea à la commission exécutive de la 19e Union régionale unitaire de 1929 à 1934. Très influent, il fut élu au secrétariat des cheminots unitaires en 1931. Il développa alors une intense propagande afin de reconstituer les effectifs de l’organisation, affaiblie par la scission des partisans de Maurice Gautier. Il assura la gérance de l’organe du syndicat, l’Exploité du rail et vit ses efforts en partie couronnés de succès. Secrétaire jusqu’en 1934, il fut alors supplanté par Roger Grelet et entra dans l’anonymat des militants de la base.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7539, notice PIGNE Théodore, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Inférieure, 10 MP 1410 bis. — Archives de l’UD-CGT, CGTU, 1930-1935, liasse n° 3.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément