DUKES Charles

Né le 13 mars 1881 à Stourbridge, Worcestershire (aujourd’hui West Mi-dlands) ; mort le 14 mai 1948 à Londres ; dirigeant syndicaliste.

« Charlie » Dukes a quitté l’école primaire à onze ans pour chercher du travail. Il débute comme garçon de courses. Quand sa famille déménage pour s’installer dans le Lancashire, à Warrington, il travaille avec son père dans une forge avant de s’essayer à divers autres métiers manuels.

Les fonctions syndicales de Charlie Dukes commencent en 1909, date de son élection au poste de secrétaire de la section de Warrington de la Fédération des Gaziers (Gasworkers’ Union). Il est ensuite promu responsable de district à la veille de la guerre. Son orientation politique le situe alors à gauche du mouvement ouvrier ; il appartient d’ailleurs à l’exécutif national du Parti marxiste et révolutionnaire, le British Socialist Party. Au cours de la Première guerre mondiale, il fait de la prison comme objecteur de conscience. Au lendemain de la victoire, le syndicat des Gaziers (Union of Gasworkers and General Labourers) se transforme et prend le nom d’Union nationale des travailleurs généraux et municipaux (National Union of General and Municipal Workers, ou NUGMW).

La carrière politique de Dukes est brève. Elu député de Warrington en 1923, il est battu aux élections suivantes, en 1924 ; il représentera la même circonscription de 1929 à 1931. Candidat à nouveau en 1935, il se rend compte que ses charges syndicales de plus en plus lourdes l’empêchent de jouer un véritable rôle politique. Il avait été nommé secrétaire du NUGMW pour le district de Leeds en 1924, mais dès 1925 il était retourné dans le Lancashire, avec les mêmes fonctions ; en même temps il est élu à l’exécutif du syndicat. En 1934, lorsque Will Thorne* prend sa retraite et quitte le secrétariat général, c’est Dukes qui lui succède. Il sera ainsi pendant douze ans secrétaire général de la National Union of General and Municipal Workers, jusqu’à ce qu’il soit lui-même atteint par la limite d’âge. Pendant cette période, il cumule d’autres fonctions : membre du conseil général du TUC de 1934 à 1947 ; délégué britannique à une série de rencontres syndicales internationales ; président de la Fédération internationale des travailleurs du secteur public. D’autre part, du fait de ses responsabilités syndicales, il est fréquemment consulté par les commissions royales, les comités d’enquêtes et les commissions professionnelles mixtes. Au cours de la Seconde guerre mondiale, Dukes fait partie, temporairement, du comité consultatif du ministère de l’Information. En 1946, il fait fonction de conseiller auprès de la déléguation britannique à la Conférence de la paix à Paris ; il est en même temps membre du comité consultatif du ministère du Travail. A cette époque il a rallié la droite du parti travailliste.

Décoré en 1942 de l’ordre de l’Empire britannique, Dukes est élevé à la pairie en 1947. Le même année, en guise d’hommage aux services rendus au trade-unionisme et à l’État, il est nommé membre du Conseil d’administration de la Banque d’Angleterre ; sa dernière activité sera sa participation à la commission des Droits de l’homme des Nations-Unies.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75406, notice DUKES Charles, version mise en ligne le 12 décembre 2009, dernière modification le 12 décembre 2009.

BIBLIOGRAPHIE : H. A. Glegg, General Union : a study of the National Union of General and Municipal Workers, Oxford, 1954 ; idem, General Union in a Changing Society : a short history of the NUGMW, 1889-1964, Oxford, 1964.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément