GIRY Marcel

Par Alain Dalançon

Professeur ; militant syndicaliste du SNEPS puis du SNCM dans la Loire.

Marcel Giry intégra l’École normale supérieure de Saint-Cloud en 1931. A sa sortie il enseigna comme professeur de sciences appliquées à l’école primaire supérieure de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) en 1936, puis obtint sa mutation à la rentrée 1938 pour l’EPS de Vichy (Allier).

Militant du Syndicat national des écoles primaires supérieures (FGE-CGT), il se fit remarquer au congrès national de 1938 par ses positions critiques à l’égard de la direction et sa demande d’un cadre unique allant dans le sens de la réduction des catégories. Il fut élu à la CA nationale en novembre 1938 pour occuper un des sièges laissés vacants par la démission du secrétaire général Alcée Marseillan et de la trésorière, Mme Marie Laroche, à la suite de leur changement de catégorie et leur mutation. Au congrès de 1939, il critiqua la circulaire du SNEPS laissant libre choix d’appliquer ou non le mot d’ordre de grève du 30 novembre 1938.

À la Libération, devenu professeur au collège moderne de Vichy, Marcel Giry était le secrétaire départemental du Syndicat national des collèges modernes et membre de la CA nationale en 1945-1946. Il intervenait notamment pour un meilleur reclassement des personnels des collèges modernes en étant critique vis à vis de la Fédération générale de l’enseignement.

En 1945, sous le nom de Giry-Coissard, il devint élève-inspecteur primaire, à l’ENS de Saint-Cloud.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75543, notice GIRY Marcel par Alain Dalançon, version mise en ligne le 23 décembre 2009, dernière modification le 15 février 2018.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Arch. de l’IRHSES dont bulletins du SNEPS et du SNCM. — Notes de J. Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément