GRAIS Berthe [née CONSTANT Marie, Léonie, dite]

Par Jacques Girault

Née le 25 avril 1893 à Paris (Xe arr.), morte le 4 décembre 1984 à Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine) ; professeur puis chef d’établissement ; militante syndicaliste dans la Seine.

Fille d’un pâtissier et d’une couturière, Berthe Constant fut élève à l’école primaire supérieure de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) de 1904 à 1910, du lycée de Versailles (Seine-et-Oise) de 1910 à 1912 puis une année du lycée de Bordeaux (Gironde). Titulaire du brevet supérieur, elle commença des suppléances d’institutrice dans le Puy-de-Dôme (Riom en 1913, Clermont-Ferrand en 1913-1914, Esteil en 1915, Thiers en 1915-1916). Reçue au certificat d’aptitude au professorat industriel en mathématiques et dessin industriel en 1919, elle devint professeur à l’école pratique de commerce et d’industrie Durzy de Montargis (Loiret) de 1917 à 1919, puis à l’école des métiers de Felletin (Creuse) de 1919 à 1922 puis revint enseigner à Montargis (1922-1930).

Après avoir obtenu en 1930, le certificat d’aptitude à la direction des écoles pratiques, Berthe Grais devint directrice des EPCI de jeunes filles de Dunkerque (Nord, 1930-1932), de Reims (Marne, 1932-1941) avant d’être nommée directrice de l’école professionnelle puis du collège technique de la rue Fondary à Paris (XVe arr .) où elle resta jusqu’à sa retraite en 1958.

Berthe Constant épousa en août 1925 à Montargis Fernand Grais, luthier qui devint quatre ans plus tard fonctionnaire à Paris. Le couple eut deux enfants.

Berthe Grais, militante syndicale, membre suppléant de la commission administrative paritaire nationale des professeurs certifiés et assimilés en 1948, fut élue titulaire de la commission administrative paritaire nationale des directeurs certifiés et assimilés en 1952 puis de nouveau candidate en 1956.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75609, notice GRAIS Berthe [née CONSTANT Marie, Léonie, dite] par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 janvier 2010, dernière modification le 16 juin 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17/ 26997. — Presse syndicale. — Notes de Julien Veyret.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément