HUME Joseph

Né le 22 janvier 1777 à Montrose, Angus ; mort le 20 février 1855 à Burnley Hall, Norfolk ; radical.

Fils d’un capitaine de la marine marchande, Joseph Hume se destinait à la médecine. A treize ans, il se place chez un chirurgien écossais auprès duquel il acquiert sa formation. En 1797, il entre à la Compagnie des Indes orientales et s’embarque pour le Bengale. Il revient en Angleterre en 1808 après avoir fait fortune.

Désormais, Hume se consacre à la politique. En 1812, il entre à la Chambre des Communes comme député tory de Weymouth. S’il est vrai qu’il s’est acquis ce premier siège par la corruption, ses opinions bientôt évoluent et il devient un parlementaire radical réputé. Hostile à l’intervention de l’État, il mène campagne pour la réduction des dépenses publiques. En 1824, il collabore avec Francis Place* pour l’abrogation de la législation interdisant les coalitions (Combination Laws). Il plaide en faveur de l’émancipation des catholiques ; il participe avec ardeur à la bataille pour la réforme électorale, puis pour l’abolition des corn laws, et l’introduction du libre-échange.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75661, notice HUME Joseph, version mise en ligne le 5 janvier 2010, dernière modification le 5 janvier 2010.

ŒUVRE : Hume a écrit de nombreuses brochures qui reproduisent fréquemment ses discours.

BIBLIOGRAPHIE : E. Halévy : The Growth of Philosophic Radicalism, Londres, 1928. — E.P. Thompson, The Making of theEnglish Working Class, Londres, 1963, 2e éd., 1968. — J. Hamburger, Intellectuals in Politics : John Stuart Mill and the Philosophic Radicals, Yale University Press, 1963. — J.H. Wiener, The War of the Unstamped, Ithaca, 1969. — P. Hollis ed., Pressure from Without in Early Victorian England, Londres, 1974.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément