JENKINS Roy Harris.

Né le 11 novembre 1920 à Pontypooi, Monmouthshire (aujourd’hui Gwent) ; ministre travailliste, puis dirigeant social démocrate.

Fils d’Arthur Jenkins, mineur devenu député travailliste de 1935 à 1946, Roy Jenkins fait ses études à l’université d’Oxford. Combattant pendant la Seconde Guerre mondiale, il est démobilisé comme capitaine. Il se porte alors candidat travailliste aux élections législatives de 1945. Battu, c’est à l’occasion d’une élection partielle en 1948 qu’il entre au Parlement comme député de Southwark-centre. En 1950, il est élu à Birmingham (circonscription de Stechford) qu’il représente désormais à Westminster.

Dans le gouvernement travailliste de 1964, Jenkins se voit attribuer le portefeuille de l’Air et l’année suivante celui de l’Intérieur. Il continue d’avancer dans la carrière politique et devient Chancelier de l’Échiquier (1967-1970). Lorsque le Labour revient au pouvoir en 1974, Jenkins reprend le portefeuille de l’Intérieur. De tendances libérales et réformatrices, partisan convaincu de l’intégration économique de la Grande-Bretagne en Europe, Jenkins était considéré comme le leader de l’aile droite du parti travailliste. En 1976, il renonce à son poste de ministre de l’Intérieur pour devenir président de la Commission économique européenne en janvier 1977. A Bruxelles, il s’éloigne progressivement du mouvement travailliste. De retour en Grande-Bretagne à l’issue de son mandat, il est la même année, en 1981, l’un des fondateurs du parti social démocrate (Social Democratic Party, SDP), avec David Owen, William Rogers et Shirley Williams. Le SDP s’allie au parti libéral et cette alliance apparaît comme une menace sérieuse pour les deux partis dominants, le parti travailliste et le parti conservateur. Après un échec électoral à Warrington (Lancashire), Jenkins est élu député SDP de Glasgow Hillhead en 1982, et peu après leader du SDP. A ce poste, il est remplacé par David Owen en 1984.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75667, notice JENKINS Roy Harris., version mise en ligne le 5 janvier 2010, dernière modification le 5 janvier 2010.

ŒUVRE : Mr Attlee : an Interim Biography (M. Attlee, ébauche d’une biographie), Londres, 1948. — Mr Balfour’ Poodle : An Account of the Struggle between the House of Lords and the Government of Mr Asquith (Le caniche de M. Balfour : la bataille entre la Chambre des Lords et le gouvernement Asquith), Londres, 1954. — Sir Charles Dilke, Londres, 1958. — Asquith, Londres, 1964. — Nine Men of Power (Neuf dirigeants), Londres, 1974.

BIBLIOGRAPHIE : Dod’s Parliamentary Companion, 1975. — P.M. Williams, Hugh Gaitskell, Londres, 1979. — D. Bense et C. Branson, Roy Jenkins : a Question of Principle ? Ipswich, 1982. — S. Barnes, Tony Crossland, Londres, 1982. — J. Campbell, Roy Jenkins : a biography, Londres, 1983. — Who is Who.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément