JONES Joseph

Né le 22 août 1891 à St Helens, Lancashire ; mort le 1er avril 1948 à Barnsley, South Yorkshire ; dirigeant mineur.

Peu de temps après la naissance de Joseph Jones, sa famille s’établit dans la ville industrielle de Barnsley, Yorkshire. Le jeune garçon ne tarde pas à entrer à la mine. Devenu militant trade-unioniste, Jones fait vite la preuve de ses capacités, et en 1914 il se voit confier une première responsabilité, au sein de la section locale. En 1922, il est nommé trésorier de l’Union des mineurs du Yorkshire (Yorkshire Miners’ Association), puis de 1923 à 1938, il en est le secrétaire général.

C’est à partir de 1924 que Jones commence à jouer un rôle sur le plan national, lorsqu’il accède à l’exécutif de la Fédération nationale des mineurs. De 1932 à 1933, il occupe le poste de vice-président, et en 1934, celui de président. Mais il démissionne de la présidence lorsqu’il entre, en 1938, dans un organisme semi-officiel nouvellement créé, la Commission du charbon (Coal Commission). Désormais, il s’éloigne des organisations de mineurs. Tout au long de ses années de leader syndicaliste, Jones avait maintes fois témoigné devant des commissions et des comités pour représenter les mineurs.

Jones ne s’est pas limité à ses activités syndicales ; méthodiste wesleyen convaincu, il est prédicateur laïque (lay preacher) et mène la lutte en faveur de la tempérance. Il fait aussi fonction de juge de paix bénévole. Sur le plan politique, Jones fait partie, de 1926 à 1931, du comité exécutif du parti travailliste.

Après la nationalisation des houillères, Jones est appelé en 1947 comme conseiller à l’Office du charbon (National Coal Board), en matière d’assurances sociales ; mais il meurt au printemps de l’année suivante à l’âge de cinquante-sept ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75673, notice JONES Joseph, version mise en ligne le 5 janvier 2010, dernière modification le 5 janvier 2010.

ŒUVRE : The Coal Scuttle (le seau à charbon), Londres, 1936.

BIBLIOGRAPHIE : R.P. Arnot, The Miners : years of struggle, Londres, 1953. — Idem, The Miners in Crisis and War, Londres, 1961. — Who Was Who, 1941-1950. — Times, 2 avril 1948. — Joyce Bellamy, John Saville (éd.), Dictionary of Labour Biography, t. V.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément