MUDIE George

Né en 1788 (?) ; mort à une date et en un lieu inconnus ; théoricien socialiste, disciple d’Owen.

Avant de s’établir à Londres, et de devenir rédacteur en chef du journal The Sun (Le soleil), Mudie avait travaillé comme journaliste en Ecosse d’où il était originaire, d’abord à Edimbourg, puis à Glasgow. Gagné aux idées d’Owen*, il s’efforce de créer une communauté coopérative en faisant appel à des imprimeurs et des journalistes (notamment Henry Hethe-rington*) qu’il parvient à persuader de mener une vie communautaire dans une maison acquise collectivement, où chacun exercerait sa profession pour le bénéfice de tous. Cependant, si Mudie s’inspire directement de la doctrine owenienne, il ne partage pas les positions d’Owen sur le plan religieux.

Ses efforts aboutissent et la première association coopérative owenienne est créée en 1821 sous le nom de « Société de Spa Fields », du nom du quartier de Londres où elle est installée. C’est la première communauté owenienne de la capitale ; mais l’entreprise est éphémère : dès 1824, c’est l’échec et la dispersion, Mudie lui-même ayant été contraint peu avant, par les propriétaires du Sun, de renoncer à l’expérience.

On trouve aussi Mudie à l’origine du premier journal coopérateur, The Economist, qui propage la doctrine d’Owen et fait connaître les premières expériences communautaires (le journal dure du 27 janvier 1821 au 9 mars 1822).

Lorsqu’en 1825 un autre disciple d’Owen, Abram Combe, fonde en Ecosse la célèbre colonie owenienne à Orbiston dans le Lanarkshire, Mudie quitte le Sun et s’engage à fond dans l’expérience à laquelle participe également Alexander Campbell*. Ayant investi toutes ses économies dans la communauté d’Owen, il se retrouve ruiné quand l’expérience se solde par un échec.

Après une période obscure, on retrouve Mudie à Londres à partir de 1840, toujours prêchant l’owenisme et la coopération. Puis au cours des années 1850, sa trace disparaît.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75730, notice MUDIE George, version mise en ligne le 5 janvier 2010, dernière modification le 5 janvier 2010.

ŒUVRE : Nombreuses brochures, notamment A Solution of the Portentious Enigma of Modem Civilisation (Solution de la prodigieuse énigme de la civilisation moderne), Londres, 1849.

BIBLIOGRAPHIE : G.J. Holyoake, History of Co-operation, 2 vol., Londres, 1875-1879. — W.H.G. Armytage, Heavens Below, Londres, 1961. — Joyce Bellamy, John Saville (éd.), Dictionary of Labour Biography, t. I. — J. Droz (éd.), Histoire générale du socialisme, t. I, Les origines à 1875.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément