MARTCHOUK Chaia dite Claire, épouse VAN DEN BOOM (DBK)

Par José Gotovitch

Née le 20 avril 1902 à Bogapol (Ukraine, Empire russe), morte à Bruxelles le 1er février 1991 ; couturière, employée, kinésithérapeute ; responsable syndicale ; membre de la commission féminine du Profintern en 1933 ; échevine.

Née d’un père musicien émigré de Russie en 1909 pour échapper aux persécutions antisémites, Claire Martchouk ne suivit que 4 années d’école et travailla à 13 ans comme couturière. En 1918, elle fit partie du cercle ouvrier russe de Bruxelles et récolta vivres et vêtements pour les travailleurs de Russie. En 1920, elle devint employée de bureau. Elle adhéra au Parti communiste en 1919 et participa au congrès de fusion de 1921. Expulsée de Belgique en 1923, elle épousa son compagnon Georges Van den Boom, dirigeant du Parti communiste belge (PCB), et acquit ainsi la nationalité belge. En 1930, elle devint secrétaire permanente du Syndicat autonome du Vêtement de Bruxelles, syndicat à dominante juive, organisé par le PCB. Elle siégea à l’exécutif de l’Opposition syndicale révolutionnaire ainsi qu’au bureau de la Ligue des femmes contre la guerre et la misère. Elle fut également secrétaire de la commission féminine centrale. En 1930, elle est membre de la Commission syndicale centrale. Elle fut condamnée à plusieurs reprises, notamment comme éditeur responsable de la presse communiste pendant les grèves de 1932.

En mai 1933, avec sa fille de neuf ans, elle accompagna à Moscou son mari désigné comme représentant du PCB au Profintern. Elle y travailla comme référente au secrétariat du Comité des ouvrières pendant deux mois, (août-septembre 1933), puis dans l’appareil de ce dernier jusqu’en 1935. Le PCB lui refusa cependant l’entrée à l’École léniniste internationale qu’elle sollicitait en 1934. Elle fut admise comme candidate au PCR. Elle rentra en Belgique avec son mari en février 1935.
Elle fait partie de la direction fédérale clandestine, chargée des services publics. Puis le fait qu’elle ait été affectée en 1942 à la préparation militaire, ouvre la voie de supputations sur une éventuelle initiation à cette action en URSS. Arrêtée en mai 1942, déportée à Ravensbrück, elle fut membre du Comité international du camp. Rentrée en Belgique le 29 juin 1945, elle fut élue présidente de l’Amicale de ce camp. Elle joua un rôle dirigeant dans les organisations de prisonniers politiques tout en étant militante syndicale. Élue conseillère communale à Anderlecht (Bruxelles) de 1946 à 1964, elle fut échevine jusqu’en 1952 restant à son poste malgré la rupture de l’alliance socialiste-communiste au pouvoir et la perte de ses attributions en juillet 1950. Au retour des camps elle avait acquis une formation de kinésithérapeute. Elle remplit ensuite différentes taches fédérales et locales dans le Parti.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75734, notice MARTCHOUK Chaia dite Claire, épouse VAN DEN BOOM (DBK) par José Gotovitch, version mise en ligne le 6 janvier 2010, dernière modification le 13 août 2010.

Par José Gotovitch

SOURCES : RGASPI, 495 93 231 et 327. — CARCOB, Dossier CCP.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément