VAN DEN KEYBUS Johannes (dit John) (DBK)

Par Étienne Verhoeyen

Né le 15 novembre 1917 à Kensington South (UK) ; marin, membre du PCB et de l’IMD ; impliqué dans le ‘groupe Wollweber’ anversois.

Johannes Van den Keybus devint très jeune membre du PCB. Il fut arrêté à Hambourg en 1935 pour y avoir distribué des pamphlets anti-nazis. Il était, en 1939, en rapport avec Schaap et Lambert, personnages importants du ‘groupe Wollweber’ anversois. Il reçut en août 1939 la visite de René Wilfried Wouters, qui avait repris la direction du groupe anversois.

Il organisa en novembre 1939 une grève à bord du vapeur belge ‘Elisabeth de Belgique’en rade à la Nouvelle Orléans ; le navire devait transporter des armes vers la Grande-Bretagne. On peut penser que cette action avait été inspirée par ses contacts avec des représentants de l’IC comme Lambert en application du principe que la guerre entre l’Allemagne et les Alliés occidentaux ne concernait pas les communistes.

Lors de son retour en Belgique, la police effectua une perquisition chez lui et découvrit les adresses de marins nord- et sud-américains, des exemplaires du journal Die Welt, organe de l’IC, et une lettre de Wouters. Van den Keybus fut arrêté le 6 décembre 1939 pour son rôle dans la grève susdite et condamné le 1er mars 1940 à six mois de prison.

Libéré en septembre 1940, il travailla au champ d’aviation de Deurne et fut arrêté par la police allemande le 6 décembre 1940 parce que suspecté de participation aux attentats du « groupe Wollweber » Il ne fut pas poursuivi mais ne rentra des camps allemands qu’en 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75737, notice VAN DEN KEYBUS Johannes (dit John) (DBK) par Étienne Verhoeyen, version mise en ligne le 6 janvier 2010, dernière modification le 16 août 2010.

Par Étienne Verhoeyen

SOURCES : Administration des Victimes de la Guerre, dossier Van den Keybus ; Archives du Royaume à Beveren, PK Antwerpen 2001 C, dossier no. 2272 (‘Élisabeth de Belgique’) ; Justice Militaire Belge, Cour Militaire de Bruxelles, dossier no. 132/B/48 en cause A. Tilman

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément