MAURICE Albert

Permanent technique français victime des purges staliniennes à Moscou.

Militant français, interprète au bureau des traductions du Komintern, Albert Maurice fut semble-t-il le seul cadre français condamné à mort et fusillé pendant les purges staliniennes de 19371938.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75743, notice MAURICE Albert, version mise en ligne le 6 janvier 2010, dernière modification le 6 janvier 2010.

SOURCE : Mikhaïl Pantéleiev, « Les “purges” staliniennes au sein du Komintern 1937-1938 », in Matériaux, « L’internationale des Dictionnaires », n° 34, janvier-juin 1994, p. 24-25.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément