NOEL Conrad le Despenser Roden

Né le 12 juillet 1869 à Londres (Kew) ; mort le 22 juillet 1942 à Thaxted, Essex ; socialiste chrétien.

Né dans une famille aristocratique, ce futur pasteur de village semblait destiné à devenir un haut dignitaire de l’Église établie. Il fait ses études secondaires dans les célèbres public schools de Wellington et Cheltenham avant d’entrer à Cambridge. Là son attitude provoquante et ses extravagances, typiques des étudiants de son milieu, le font exclure temporairement de l’Université. Il n’y reviendra pas et entre en 1891 au Chichester Theological College (séminaire anglican), pour se préparer au sacerdoce. Ordonné prêtre cinq ans plus tard, après avoir servi dans des paroisses populaires, Noel s’affirme socialiste sur le plan politique et anglo-catholique sur le plan religieux.

Peu après 1900, Noel et sa femme (il avait épousé Miriam Greenwood en 1895) s’installent à Londres où il est d’abord missionnaire dans les quartiers déshérités de Paddington puis vicaire de la paroisse Saint-Mary’s à Primrose Hill. Il milite activement à la Guilde de Saint-Matthieu (Guild of Saint Matthew) groupe socialiste chrétien créé en 1877 par un vicaire d’une paroisse ouvrière de Londres, Stewart Headlam*. En 1906, Noel participe à la fondation de la Church Socialist League (ligue socialiste chrétienne), organisation aux idées plus avancées et surtout à l’action plus engagée que la guilde et dont Noel est le secrétaire de 1907 à 1910.

En 1910, Noel est nommé pasteur de la paroisse de Thaxted (Essex) dont Lady Warwick* lui offre le bénéfice. Il reste à la tête de cette petite congrégation pendant trente-deux ans ; à sa mort, ce sera son vicaire et gendre, le pasteur Jack Putterill qui lui succédera. Les débuts de Noël à Thaxted sont difficiles. Il se heurte à l’hostilité des paroissiens, outrés par la réputation de socialiste révolutionnaire de leur curé autant que par ses positions anglo-catholiques (vite qualifiées de « papistes »). L’indignation est à son comble quand Noel entreprend de simplifier la décoration de l’église et de modifier la liturgie des offices. Cependant Thaxted devient le centre de multiples rencontres et réunions sur le christianisme social, le socialisme, la théologie anglo-catholique, etc. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, l’opposition à Noel, orchestrée par la presse conservatrice, s’intensifie. Le 24 mai 1921, jour de l’Empire, une foule considérable, qui comprend un millier d’étudiants venus de Cambridge, envahit les rues de la petite ville avec l’intention de pénétrer dans l’église pour déchirer le drapeau rouge et le drapeau nationaliste irlandais que Noel avait déployés dans le chœur comme symboles de l’égalité entre les hommes et de l’entente entre les peuples.

Toute sa vie, Noel est resté fidèle à ses convictions et il n’a jamais modéré ses ardeurs militantes. Il a beaucoup écrit, prêché, témoigné ; il s’est constamment dépensé pour son engagement de socialiste et sa foi chrétienne. Il fonde en 1918 la Catholic Crusade (croisade catholique), en vue de transformer les royaumes terrestres en véritables communautés chrétiennes.

Avec l’aide de sa femme, le pasteur Noel fait de son église une des plus belles églises paroissiales d’Angleterre. Sa forte personnalité et la qualité de son témoignage finissent par lui gagner l’estime et l’affection de ses paroissiens, et dans l’entre-deux-guerres sa réputation s’étend bien au-delà de Thaxted. Au total, c’est une figure majeure du socialisme chrétien britannique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75747, notice NOEL Conrad le Despenser Roden, version mise en ligne le 7 janvier 2010, dernière modification le 7 janvier 2010.

ŒUVRE : The Day of the Sun (Le jour du soleil), Londres, 1901. — The Labour Party : what it is and what it wants (Le parti travailliste et ses buts), Londres, 1906. — Uplifting the Son of Man (L’élévation), Thaxted, 1919. — The Battle of the Flags : A Study on Christian Politics (La bataille des drapeaux), Londres, 1922. — The Life of Jesus (La vie de Jésus), Londres, 1937. — Conrad Noel : An Autobiography (Mémoires de C. Noel), ed. Sidney Dark, Londres, 1945.

BIBLIOGRAPHIE : G.C. Binyon, The Christian Socialist Movement in England, Londres, 1931. — Robert Shaw, The Flag, Londres, 1965 : roman sur les premières années de Noel à Thaxted. — R. Graves, Conrad Noel and the Thaxted Movement, Londres, 1967. — Idem, The Catholic Crusade, 1918-1936, Londres, 1970. — Joyce Bellamy, John Saville (éd.), Dictionary of Labour Biography, t. II.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément