SOUTTER Francis William

Né le 23 avril 1844 à Londres ; mort le 9 mai 1932 à West Croydon, Surrey ; radical.

Le père de Francis Soutter, d’origine écossaise, était directeur d’une manufacture de tabacs. Mais comme l’enfant devient tout jeune orphelin, on le confie à la mère d’une domestique de la famille. Il est mis au travail dans une scierie dès qu’il a douze ans et au bout de cinq ans, il entre comme apprenti chez un charpentier.

Soutter adopte très vite des idées politiques avancées. En 1870, lorsque le cordonnier George Odger* se présente aux élections comme candidat de Southwark (c’est la première fois qu’un siège au Parlement est disputé par un ouvrier candidat indépendant), Soutter mène activement campagne pour Odger qui est soutenu, également, par Stuart Mill*, par le socialiste chrétien Thomas Hughes* et par le syndicaliste William Allan*. Odger est battu de justesse.

Au cours des années 1870, Soutter prend part à de nombreuses campagnes radicales : réforme électorale, lutte contre l’impôt versé à l’Église établie, logement ouvrier, question irlandaise. A la fin de 1880, Soutter quitte son métier de charpentier pour prendre la direction d’un hebdomadaire, The Radical, qui est avant tout l’organe de l’Anti-Coercion Association (Association contre la suspension des droits civils) ; le journal parvient à vivre pendant dix-huit mois, mais au bout de ce temps Soutter doit retourner travailler dans une scierie. Il poursuit sa vie militante et s’acquiert une solide réputation d’orateur de réunion publique. Ses efforts pour démocratiser l’administration municipale de Londres conduisent à des manifestations, ce qui vaut à Soutter d’être arrêté et condamné à une amende.

Lorsque dans les dernières années du siècle le socialisme prend la place du radicalisme, Soutter fait figure d’homme du passé, mais il continue de s’intéresser à tous les grands débats de la gauche. Il connaît une vieillesse active et publie deux volumes de souvenirs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75807, notice SOUTTER Francis William, version mise en ligne le 7 janvier 2010, dernière modification le 7 janvier 2010.

ŒUVRE : Recollections of a Labour Pioneer (Mémoires d’un pionnier du monde du travail), Londres, 1923. — Fights for Freedom (Combats pour la liberté), Londres, 1925.

BIBLIOGRAPHIE : Who Was Who, 1929-1940.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément