STEAD Herbert [STEAD Francis Herbert]

Né le 20 octobre 1857 à Howdon-on-Tyne, Northumberland (aujourd’hui Tyne and Wear) ; mort le 14 janvier 1928 à Londres ; socialiste chrétien.

Le père d’Herbert Stead était un pasteur non conformiste qui avait préféré donner à ses huit enfants une éducation à la maison. Herbert Stead, quant à lui, se destinait au ministère, mais avant d’entreprendre des études de théologie, il mène pendant deux ans la vie de journaliste reporter à Darlington. En 1876, il entre au Owens College pour se préparer au sacerdoce, tout en poursuivant des études à l’université de Glasgow puis en Allemagne.

De retour en Angleterre, on lui confie en 1884 une paroisse à Leicester. Très influencé par la pensée de Tolstoï, Stead renonce à son ministère en 1890 et se consacre pendant deux années à la lecture et à la réflexion.

A partir de 1894, il s’installe à Londres dans les quartiers misérables du sud de Londres où il dirige le Seulement de Browning Hall. Son but premier est de vivre au milieu des déshérités de la capitale pour se mettre à leur service. Stead estime que « l’avenir appartient à la classe ouvrière » et il veut soutenir les « aspirations spirituelles » du prolétariat. Pendant près de trente ans, Stead fait de son établissement un centre d’études, d’entraide et d’action sociale, syndicale et socialiste. Il lance de nombreuses campagnes : pour les pensions de vieillesse, contre le chômage (en association étroite avec Lansbury*) et se dépense avec ardeur dans ces combats.

Herbert Stead a toujours été un pacifiste, néanmoins il soutient la cause des Alliés quand la guerre éclate en 1914. En même temps, il entend se consacrer plus que jamais au rétablissement de la concorde internationale et à la mise hors la loi de la guerre. Une fois à la retraite, et à partir de 1921, il soutient activement la Société des Nations.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75813, notice STEAD Herbert [STEAD Francis Herbert], version mise en ligne le 7 janvier 2010, dernière modification le 7 janvier 2010.

ŒUVRE : How Old Age Pensions began to be (Les débuts des pensions de vieillesse), Londres, [1909]. — Browning Hall and Seulement : eighteen years in the Central City Swarm (La mission de Browning Hall : dix-huit ans dans la masse londonienne), Letchworth, 1916.

BIBLIOGRAPHIE : P. Thompson, Socialists, Liberals and Labour : the struggle for London, 1885-1914, Londres, 1967. — P. d’A. Jones, The Christian Socialist Revival, 1877-1914, Princeton, 1968. — J. Harris, Unemployment and Politics : a study in English social policy, Oxford, 1972. — H.Y. Emy, Liberals, Radicals and Social Politics, 1892-1914, Cambridge, 1973. — Who Was Who, 1916-1928. — Joyce Bellamy, John Saville (éd.), Dictionary of Labour Biography, t. IV.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément