GUILLE Lise [née LESCARCELLE Lise, Cécile, Marcelle]

Par Jacques Girault

Née le 27 mai 1911 à Château-Thierry (Aisne), morte le 2 juillet 2005 à Paris (XIIe arr.) ; professeure ; militante syndicaliste ; militante communiste dans les Hautes-Alpes et dans le Gard.

Fille d’un pharmacien, Lise Lescarcelle épousa en août 1932 à Château-Thierry Jean Guille, professeur puis proviseur. Lise Guille, professeure d’anglais au lycée de Gap (Hautes-Alpes), adhérente du SNES aussi était la secrétaire adjointe de la FEN-CGT sur le plan départemental au début des années 1950.

Membre du Parti communiste français, Lise Guille, membre du comité de la fédération communiste depuis le début des années 1950, du comité de la section communiste de Gap, militait aussi à l’Union des femmes françaises et faisait partie de son comité départemental.

Elle obtint sa mutation pour Nîmes (Gard) où son mari avait été nommé proviseur de lycée de garçons.

Lors de la réunion des enseignants communistes du Gard, selon le rapport d’Alfred Sorel, le 29 octobre 1959, elle était présente avec son mari. Membre du comité de la section communiste de Nîmes-Ouest, elle militait au Mouvement de la paix au début des années 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75929, notice GUILLE Lise [née LESCARCELLE Lise, Cécile, Marcelle] par Jacques Girault, version mise en ligne le 17 janvier 2010, dernière modification le 13 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes de Raymond Huard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément