PETROVSKI David Alexandrovitch Ian, né LIPEC ou LIPETS. Pseudonymes : BENNET, HUMBOLDT (en Angleterre en 1924), GOLDFARB Max (aux États-Unis) (DBK)

Par Michaïl Pantéleiev, Serge Wolikow

Né le 24 septembre 1886 à Berditchev (Ukraine, Empire russe), victime de la répression en 1937 ; journaliste ; militant du Parti communiste et du mouvement syndical ; président du comité exécutif de la région de Volin (1917-18), candidat au CE de l’IC (1928) ; directeur du bureau de propagande du CE de l’IC (1927-1929).

David Petrovski était issu d’une famille juive aisée ; son père était un riche marchand qui donna à son fils une éducation religieuse. David Lipec fit ses études dans une école juive, tout en apprenant la langue russe et les sciences avec des précepteurs. Il entra au Bund en 1902 et devait y rester jusqu’en 1919. Il commença à militer à Lodz. En 1904, il serendit à Paris, suivit des cours à l’École des Hautes études en sciences sociales et participa à l’organisation étrangère du Bund, avec les ouvriers juifs de la capitale. En janvier 1905, il retourna en Russie militer au Bund à Dvinsk et à Bialystok. En décembre 1905 il habitait Gomel. Il participa aux grèves des cheminots à Libavo-Romnenski et Polesski. En 1906, il fut arrêté lors d’une conférence du Parti à Kiev et emprisonné 3 mois. Il participa au congrès du Parti ouvrier social-démocrate (POSDR) à Londres.

Début 1908, il partit à l’étranger : après deux ans d’études à l’Université nouvelle des sciences économiques de Bruxelles, il revint en Russie et reprit sesactivités au Bund. À la fin 1912, il fut arrêté à Odessa et fit 3 mois de prison. Envoyé par le Bundaux États-Unis en 1913, il y séjourna pendant 3 ans et demi ; il fut un des dirigeants de la Fédération socialiste juive et le secrétaire du Comité national de la lutte pour les droits des juifs. Après la Révolution de février 1917 il rentra en Russie à l’appel du Bund.

Il travailla d’abord dans la région de Moguilev, puis en Ukraine. Il fut candidat du Bund à l’Assemblée constituante dans la région de Volin, puis présida le comité exécutif de la région de Volin. Il siégea aussi au Comité centraldu Bund en Ukraine et à la Rada . À la fin 1918, il séjourna à Berdichev, où il fut élu maire de la ville, sous Petlura ; il devait le rester jusqu’à l’arrivée des bolcheviks en 1919. En 1918-1919 il présida la commune des juifs à Berdichev. En 1917 il avait participé à la conférence juive à Pétrograd ; en octobre 1918, il assista au congrès juif à Kiev. Il fut parallèlement membre du conseil général des syndicats de l’Ukraine et, toujours en 1918, propagandiste dans les écoles militaires de l’Armée rouge. En 1919 il adhéra au PCR (b), et de 1920 à 1924 il futun des dirigeants du département d’État de l’École supérieure.

À partir de 1924 il travailla pour l’IC. Il participa au Ve congrès de l’IC comme délégué du PCR (b) où il fut secrétaire de la commission britannique. De juin 1924 à mars 1926, il représenta le Comité exécutif de l’IC au PC de Grande-Bretagne. Il fut également en charge de certaines questions concernant la France et l’Allemagne : en septembre 1928, il fut envoyé par Staline auprès du PCA pour éviter la publication d’une résolution condamnant l’attitude de Thaelmann dans l’affaire Wittorf ; toutefois lorsqu’il arriva à Berlin, la résolution avait déjà été publiée le 27 septembre dans Die Rote Fähne. De février 1927 à septembre 1929, Petrovski dirigea également le bureau de propagande du Comité exécutif de l’IC. De février à août 1928, il fut stagiaire au Présidium de CE de l’IC. Il participa au VIe congrès de l’IC et y présenta unrapport. À partir de 1929 il travailla au NKVD. En mars 1937 il fut victime de la répression et exclu du Parti le 16 mars. Le 10 septembre, il fut condamné à mort. Il devait être réhabilité le 25 janvier 1958 et réintégré au Parti à titre posthume le 10 septembre 1958. Sa femme, Rose Cohen, membre du Parti communiste de Grande-Bretagne, fut exécutée en même temps que lui.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75932, notice PETROVSKI David Alexandrovitch Ian, né LIPEC ou LIPETS. Pseudonymes : BENNET, HUMBOLDT (en Angleterre en 1924), GOLDFARB Max (aux États-Unis) (DBK) par Michaïl Pantéleiev, Serge Wolikow, version mise en ligne le 17 janvier 2010, dernière modification le 17 janvier 2010.

Par Michaïl Pantéleiev, Serge Wolikow

Petrovski a écrit de nombreuses brochures, dont les plus importantes sont L’École de guerre pendant la révolution, La lutte de classes en Grande Bretagne d’après guerre, Capitalisme et socialisme (de Tomas Moor à Lénine*).

SOURCES : RGASPI, passim. — P. Broué, Histoire de l’Internationale…, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément