PFEIFFER Hans Walter

Par Peter Huber

Né le 24 avril 1895 à Johanngeorgenstadt (Saxe) ; kominternien allemand.

H. W. Pfeiffer fit son apprentissage d’outilleur à Chemnitz et effectua son tour de Suisse, de France et d’Italie. Membre du SPD (Parti social-démocrate d’Allemagne) depuis 1913, inapte au service militaire, il adhéra au USPD en 1917 et milita dans le groupe Spartacus. Secrétaire du Parti depuis 1919, Pfeiffer fut député au Reichstag de 1924 à 1930. Élu au comité central en 1923, spécialiste des questions d’organisation, il fit en février 1926 son premier voyage à Moscou pour participer, en tant que délégué de Berlin, à la 2e conférence d’organisation du Komintern. Sous le pseudonyme de « Gustav », Pfeiffer accomplit des missions d’émissaire du secrétariat politique du Comité exécutif de l’IC en Suisse en décembre 1928, au printemps 1929, puis à nouveau en décembre 1930. Membre de la section d’organisation du Komintern depuis 1929, il fut envoyé, en 1932, auprès du PC tchécoslovaque. Il fut arrêté, par la Gestapo, en juin 1933. Condamné à trois ans de prison, libéré en 1936, Pfeiffer travailla pendant les années de guerre comme outilleur. Dans l’immédiat après-guerre, il devint secrétaire de Parti communiste allemand (PCA) à Cottbus et occupa des postes subalternes au SED (Parti communiste d’Allemagne de l’Est). Il mourut à Zeesen le 3 avril 1968.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75933, notice PFEIFFER Hans Walter par Peter Huber, version mise en ligne le 17 janvier 2010, dernière modification le 23 août 2010.

Par Peter Huber

SOURCES : RGASPI, 495 25 52 ; 495 7 16. — H. Weber, Die Wandlung des deutschen Kommunismus. Die Stalinisierung der KPD in derWeimarer Republik, vol. 2, Francfort 1969, p. 244-245. — P. Thalmann, Wo die Freiheit stirbt. Stationen eines politischen Kampfes, Olten 1974, p. 94. — B. Studer, Un parti sous influence, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément