MERLIN Ernest

Né en 1834 à Montcornet (Aisne) ; mort à Reims (Marne) en février 1885 ; jardinier, puis débitant de boissons à Reims ; communard ; anarchiste.

Ancien capitaine des fédérés de Montmartre, durant la Commune de Paris, il fut condamné à la déportation, puis libéré par amnistie en 1879 ; il se fixa alors à Reims.

Militant actif du groupe « la Défense des travailleurs », dès 1880, il laissa se tenir chez lui de nombreuses réunions ; mais ses amis blâmaient ses excès de langage et il eut souvent maille à partir avec Pédron, Mélin, etc. Il s’orienta vers l’anarchisme : il fréquenta le groupe « l’Espoir social », composé surtout de jeunes gens, et où l’on ne parlait que dynamite. Il fut arrêté en 1883, ainsi que Baudelot, Mélin, Pédron, Thierry, mais rapidement relâché. Très malheureux, il alla à Paris en 1883 pour trouver du travail. Il n’y resta que quelques mois. De retour à Reims, il ne trouva pas de travail, tomba malade et mourut en février 1885. Son enterrement fut une véritable manifestation socialiste : trois cents personnes suivirent son cortège ; Pédron rappela sa déportation, son adhésion au Parti, sa misère…

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75979, notice MERLIN Ernest, version mise en ligne le 18 janvier 2010, dernière modification le 25 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 27. — Arch. Dép. Marne, 30 M 67.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément